Le gouvernement doit annoncer ce mardi les mesures qu’il compte prendre dans le cadre du "plan sur les banlieues". Celles-ci devront s’inscrire dans un contexte d’austérité budgétaire.

Une vingtaine de décisions. C’est ce que va prendre le comité interministériel des Villes (CIV) ce mardi au cours d’une réunion présidée par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Le gouvernement s’apprête en effet à annoncer toute une série de mesures en faveur des banlieues.  L’objectif étant de "rétablir l’égalité" sur le sol français et ce, en orientant davantage les moyens existants vers les quartiers qui rencontrent le plus de difficultés. "Il ne peut pas y avoir de territoires qui ont le sentiment d’être abandonnés", a estimé lundi le chef du gouvernement lors d’un déplacement à Clichy-sous-bois en Seine-Saint-Denis. Concrètement, ces mesures devraient porter sur l’emploi, l’éducation et la poursuite de la rénovation urbaine.

Publicité
2.000 "emplois francs"Et alors que l’Etat tente actuellement de réduire ses dépenses, ces "engagements" devraient se faire sans la mobilisation de nouveaux moyens. L’expérimentation de 2.000 "emplois francs" en 2013 devrait cependant avoir lieu. Celle-ci prévoit une subvention de 5.000 euros pour l’embauche des jeunes des quartiers. 30% des emplois d’avenir devraient par ailleurs bénéficier à des habitants des zones dites sensibles. L’embauche de nouveaux enseignants devrait également être prévue, tout comme la scolarisation des enfants de moins de trois ans dans les banlieues difficiles.   

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité