Le présentateur du JT de 13 heures sur TF1 a poussé un "coup de gueule" contre la privatisation d’une plage d’ordinaire publique à l’occasion des vacances du souverain en France.

L’affaire de la privatisation d’une plage publique de Vallauris, dans les Alpes-Maritimes, fait couler beaucoup d’encre et suscite de vives réactions. Parmi elles, celle de Jean-Pierre Pernaut. Le présentateur du JT de 13 heures sur TF1 est en effet monté au créneau pour dénoncer l’attitude de l’Etat vis-à-vis du roi d’Arabie Saoudite. "C’est ballot ! J’aurais dû penser à faire privatiser ma plage le temps des vacances… Mais là où je suis, l’administration fait le contraire", a-t-il d’abord dénoncé sur Facebook. Le journaliste s’est ensuite emporté en accusant l’administration "d’emmerder les plagistes (et les vacanciers) en multipliant les contrôles, en mesurant la distance des matelas de la mer, la largeur des espaces qui ont été réduits cette année".

A llire aussi - Femme CRS écartée : bataille de version à la plage de Vallauris

"Ca donne envie de partir dans des pays où on peut passer des vacances tranquilles"

Lancé, Jean-Pierre Pernaut a poursuivi son "coup de gueule" contre l’Etat en écrivant : "6 000 emplois perdus cet été sur le littoral... Qu'importe, pour eux, faut contrôler pour faire de la place avec de gros PV si on dépasse de 10 centimètres ! Et pourquoi pas à Vallauris ? Et le plus sur ma plage, c'est que les fonctionnaires très zélés ont fait retirer des fauteuils de plage. Pour eux, une plage privée, c'est pour bronzer allongé sur des matelas. Pas assis. Se foutent du monde et ça donne envie de partir dans des pays où on peut passer des vacances tranquilles". Et le présentateur de conclure en lâchant : "Ah j'oubliais... Ça donne bougrement envie de partir ailleurs... ou de filer un grand coup de balai dans toutes ces règles à la con".

Son compte a été suspendu

Publicité
Une colère qui n’est pas passée inaperçue. Un internaute aurait même fait remarquer à son auteur qu’il était "très remonté", ce à quoi ce dernier aurait répondu : "Oui, très remonté, car ça devient dingue. Au boulot c'est déjà le pompon. En vacances, ça déborde", rapporte Le Figaro qui précise que le message de Jean-Pierre Pernaut a été supprimé et que son compte Facebook a été suspendu. "Je ne comprends pas, je n’arrive pas à me connecter », aurait-il confié à France TV Info. Son compte relayait « nombre de publications de site complotistes", relève de son côté Metronews.

Vidéo sur le même thème : Vallauris : une plage publique interdite d'accès durant les vacances du roi saoudien 

mots-clés : Jean-pierre pernaut
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité