Comme les parties intimes de la statue d’Héraclès sont souvent vandalisés, la mairie a décidé de le munir d’une prothèse amovible. Un comble pour le demi-dieu connu pour ses exploits charnels...

© wikipédia / statue d'Héraclès dans le parc Mauresque

Qui en veut à la virilité d’Hercule ? Dans un article paru mardi, le quotidien Sud-Ouest nous informe que la statue d’Héraclès (Hercule chez les Grecs), située dans le parc Mauresque depuis 1948 à Arcachon (Gironde), est régulièrement vandalisée. Mais ce qui est subtilisé peut prêter à sourire… En effet, ce sont les attributs du demi-dieu qui font l’objet de toutes les attentions.  

A lire aussi Repas Halal, statues cachées... : la réception du président iranien fait polémique

La statue en carrare de 3,10 mètres de haut réalisée par un sculpteur arcachonnais représente Héraclès triomphant du lion de Némée, "soit une métaphore de la Résistance abattant la sauvagerie nazie", explique le quotidien régional. Déjà, lors de son inauguration en 1948, le beau Hercule – mais surtout son sexe – avait fait des vagues. Certaines dames, choquées des mensurations avantageuses du héros mythologique, avaient protesté. Si bien que le sculpteur avait dû raboter à deux reprises les attributs d’Hercule…

"Je ne souhaite à personne, même à mes pires détracteurs, ce qui arrive à cette statue"

Près de 70 ans plus tard, la statue continue de faire parler d’elle et d’être vandalisée. Ainsi, vendredi dernier, un habitant a demandé au député-maire (LR) d’Arcachon, Yves Foulon, ce qu’il comptait faire pour remédier à la situation. "Je ne souhaite à personne, même à mes pires détracteurs, ce qui arrive à cette statue, a fait savoir le maire. C'est systématique. Daniel Philippon, le premier adjoint, n'a pas voulu s'emparer du dossier. C'est donc Martine Phelippot qui s'en charge. Elle est médecin…"

Publicité
"Effectivement, Héraclès a une virilité fragile. Nous avons choisi une option en fabriquant une prothèse amovible qui est posée sur la statue avant chaque cérémonie", a indiqué l’adjointe au maire. Et dire que le saillant demi-dieu était aussi connu dans tout le monde antique pour avoir honoré chaque soir, pendant 50 jours, une des cinquante filles du roi Thespios pour l’avoir débarrassé du terrifiant lion Némée…

Vidéo sur le même thème : Les statues antiques cachées pour la visite de Rohani : "L'Italie a le monopole de la bêtise"