Agée de 66 ans et contrainte de se déplacer en fauteuil roulant, Martine n’a pas pu sortir de chez elle depuis le 6 juin dernier. En cause : l’ascenseur de son immeuble qui est en panne. 

Martine vit un enfer depuis le 6 juin dernier. Agée de 66 ans et contrainte de se déplacer en fauteuil roulant, cette retraitée n’a pas pu quitter son appartement depuis près de 50 jours, rapporte France Bleu 107.1. Résidente d’un immeuble HLM à Bobigny en Seine-Saint-Denis, elle se retrouve en effet bloquée dans son logement du deuxième étage à cause d’une panne d’ascenseur. "J’ai remué ciel et terre, j’ai tout fait depuis que ma mère est coincée. Je ne suis même plus fâchée, je ne suis plus en colère, je suis désemparée en fait", a témoigné sa fille au micro de la radio. « J’aimerais bien sortir, profiter du parc (…) J’aimerais bien sortir le soir à la fraîche. Je n’ai plus de vie sociale", a quant à elle regretté la retraitée.

A lire aussi – Avec 5 000 euros de retraite, Jean-Louis Debré aurait du mal à joindre les deux bouts

De son côté, le bailleur social municipal, l’Office public de l’habitat (OPH) de Bobigny, a expliqué que la panne de l’ascenseur résultait d’une pièce défectueuse et que malheureusement l’ascensoriste auprès duquel il l’a commandée, Thyssen, se trouve en Espagne. Aussi, et à cause de la période estivale, les délais de livraison sont allongés et se situent actuellement entre 6 et 8 semaines.

Publicité
La pièce n’a été commandée que le 28 juinToujours selon les informations de France Bleu 170.1, la société Otis, qui assure l’entretien de l’ascenseur de l’immeuble de Martine, aurait par ailleurs estimé qu’il ne s’agissait que de pannes ponctuelles et n’aurait pas commandé la pièce manquante avant le 28 juin. Aussi, l’OPH de Bobigny n’exclurait pas de lui infliger des pénalités de retard dans la remise en route de l’ascenseur. Aussi, il a demandé une expertise pour détecter un éventuel défaut dans la fabrication de l’appareil.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité