Près de trois mois après la tuerie de Nice, qui a a fait 86 morts sur la Promenade des Anglais, Libération et Le Parisien ont eu accès aux premiers éléments de l’enquête de personnalité sur le tueur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel. 

Les journaux Libération et Le Parisien ont révélé samedi des témoignages sur le tueur de Nice, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, qui a fait 86 morts avec son camion sur la Promenade des Anglais le 14 juillet dernier. 

"Chez Mohamed Lahouaiej Bouhlel, rien, hormis quelques vidéos exhumées dans son ordinateur, ne paraît pour l’heure étayer une conscience aboutie de la doxa jihadiste. En revanche, la drague, le culte de soi et la fascination pour la violence sont omniprésents", explique Libération.

"Il pouvait être agressif et également très doux"

Les témoignages de personnes ayant côtoyé l'homme sont en effet très clairs. "Il paraissait pervers, un regard à la fois agneau et loup. Il pouvait être agressif et également très doux", confie notamment au Parisien la gérante de la salle de sport que Mohamed Lahouaiej Bouhlel a fréquentée entre 2012 et 2014. 

Et ça ne s'arrête pas là : "simplet et extrêmement malléable, influençable", selon un ex-prof de sport, "aucune humanité", selon une proche de son épouse, parfois "paranoïaque", selon un ami d'enfance... Les descriptifs ne manquent pas. 

Publicité
Ces témoignages permettront peut-être aux enquêteurs d'en savoir plus sur les motivations du tueur, qui apparaît également comme "ne pratiquant pas la religion musulmane, mangeant du porc, fumant et buvant à l’occasion".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité