Rama Yade donne des explications au sujet de son projet de service civique obligatoire pour les personnes âgées.

La conseillère régionale UDI d’Ile-de-France veut créer un service civique obligatoire pour les personnes âgées "à partir de l’âge de la retraite jusqu’à la perte d’autonomie". Cette proposition a été vivement critiquée, aussi bien à gauche qu’à droite mais également dans le camp centriste. Malgré la polémique suscitée, Rama Yade maintient son projet et donne des explications dans une interview accordée à Ouest-France.

Lire aussi - Seniors : bientôt un service civique obligatoire ?

Avec son  groupe de réflexion "Allons enfants", Rama Yade considère qu’il faut prendre des mesures concrètes face au vieillissement de la population. En effet, en 2050, un tiers de la population française aura plus de 60 ans. "Allons enfants" explique sur sa page Facebook que la retraite n’est pas la fin de la vie mais le début d’une autre, qui peut durer 30 ou 40 ans de plus. L’ancienne secrétaire d’Etat trouve que la question du vieillissement de la population reste taboue en France et que les politiques ne se préoccupent pas suffisamment des personnes âgées. Rama Yade estime qu'à moins d'un mois des élections départementales, les politiques ne se préocupent pas des problèmes de société.

La mise en place d'un service civique obligatoire pour les seniors permettrait de lutter contre la fracture générationnelle, en réconciliant la société avec ses aînés. L’allongement de la durée de vie doit être un atout et les retraités ne doivent plus être considérés comme une "charge" pour la société. De plus, le service civique pourrait être une solution contre l’isolement des seniors et l’apparition de maladies dégénératives.

Lutter contre la précarisation des personnes âgées

De nombreux retraités sont d’ores et déjà impliqués dans des associations et transmettent ainsi leurs connaissances. Elle explique cependant qu’il n’est pas question de forcer les personnes malades ou moins autonomes à s’engager. Le service civique ne sera pas considéré comme un emploi mais comme un moyen de réintégrer les personnes âgées dans la société. L’engagement citoyen rémunéré augmenterait le pouvoir d’achat des retraités notamment pour ceux qui sont dans des situations précaires. Même si sa proposition déplaît, Rama Yade se réjouit en tout cas d'avoir remis la question des personnes âgées au coeur du débat. Elle compte soumettre son projet au Gouvernement.

Publicité
Le "service civique" est un dispositif créé en 2010 qui favorise l’engagement citoyen à travers des missions d’intérêt général menées auprès d’associations ou de collectivités. Il s’adresse pour l’instant aux jeunes et n’est pas obligatoire.

Vidéo sur le même thème : Micro-trottoir : L’isolement des personnes âgées