Francisco Benitez, le père et mari des disparues de Perpignan, avait déjà été entendu dans le cadre d'une affaire de disparition, en 2004. Les faits se seraient déroulés à Nîmes. A l'époque, sa compagne, une femme d'origine brésilienne, s'était subitement volatilisée.

Nouveau rebondissement dans l'affaire des disparues de Perpignan. Francisco Benitez, le mari et père d'Allison et Marie-Josée, a des antécédents. Il avait déjà été entendu par la police en 2004 dans une affaire de disparition, celle d'une femme qui aurait été sa compagne, a-t-on appris mercredi de sources proches de l'enquête. Cette femme qui était la compagne de Francisco Benitez, avait disparu du jour au lendemain. Francisco Benitez avait été entendu comme témoin. 

Le légionnaire, alors en poste dans cette ville, avait été auditionné par les services chargés de l'enquête. Il aurait expliqué qu'ils s'étaient disputés et que la jeune femme était partie sans explications.

La disparue n'a jamais été retrouvée.

Selon l'une des sources de l'AFP, il avait toujours nié être la dernière personne à l'avoir vue. Une autre source relève les similitudes entre cette disparition et celles, depuis le 14 juillet, de Marie-Josée Benitez et de leur fille de 19 ans, Allison. 

A l'époque, Francisco Benitez n'aurait pas spontanément signalé la disparition. Ensuite interrogé par les policiers, il leur aurait expliqué que la disparue et lui s'étaient disputés, qu'elle avait pris ses affaires et qu'elle lui avait envoyé ensuite un texto pour lui signifier qu'elle ne reviendrait pas. Refusant de faire de Francisco Benitez un suspect post-mortem, le magistrat avait néanmoins reconnu qu'il existait un "faisceau d'indices et de présomptions" contre le mari et père des disparues.

Publicité
Francisco Benitez a été retrouvé pendu lundi matin dans sa caserne de Perpignan. Dans ses derniers messages, il a expliqué ne plus supporter les atteintes à son honneur. Les premiers examens de la dépouille lundi n'ont rien révélé. Faute de témoignage direct, la trentaine d'enquêteurs mobilisés mènent l'enquête pour retrouver Marie-Josée et Allison, toujours disparues. La police a mis en place un numéro vert (0800 35 83 35).

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :