Une jeune femme a accouché d’un fœtus mort mercredi dernier à Perpignan. Enceinte de huit mois, elle avait été torturée par son compagnon.  

C’est le visage tuméfié, le corps recouvert d’ecchymoses et se plaignant de fortes contractions qu’une jeune femme de 19 ans a été admise aux urgences de la clinique Saint-Pierre, mercredi dernier à Perpignan. Enceinte de huit mois et venue d’elle-même recevoir des soins, elle a dû subir un accouchement forcé de son fœtus mort, révèle L’Indépendant.

A lire aussi – Torture et barbarie : une femme séquestrée pendant 15 jours près de Lyon

Au personnel soignant, la jeune femme a d’abord expliqué avoir été agressée quelques jours plus tôt, le dimanche précédent, dans le quartier du Moulin à vent. Une version que ces derniers ont eu du mal à croire, notamment au vu des blessures qu’elle présentait. En plus des ecchymoses sur tout son corps et de son visage tuméfié, elle présentait également plusieurs traces plus ou moins anciennes laissant penser qu’elle avait reçu des coups portés avec un instrument contendant. Une enquête a donc été ouverte et les policiers ont rapidement découvert que la jeune femme avait enduré un véritable calvaire pendant plusieurs mois.

Le compagnon a avoué les faits

Publicité
Toujours selon les informations du journal, la future mère avait été torturée par son compagnon qui l’aurait brûlée à la cigarette à divers endroits du corps, mais aussi flagellée et lacérée. Lui aussi âgé de 19 ans, ce dernier a été interpellé et a rapidement avoué les faits. Incarcéré, il sera jugé en novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Perpignan.

Une seconde information judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de la mort du fœtus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité