Rien ne va plus pour Patrick Balkany ? L’enquête dont il fait l’objet depuis juillet dernier pour blanchiment de fraude fiscale a été élargie mardi à des faits de corruption présumée. Plus de détails.

Les démêlés de Patrick Balkany avec la justice ne semblent pas être sur le point de s’arranger. Déjà visé par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale, le maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) est désormais soupçonné de corruption, ainsi que l’a révélé Mediapart mardi. L’élargissement de cette enquête ouverte le 11juillet dernier fait suite à un signalement de Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy.

A lire aussi – Déclaration d’intérêts : quand Patrick Balkany oublie son épouse, Isabelle

Toutes les casseroles judiciaires des Balkany

D’étranges virements bancaires Depuis quelques mois, cette dernière épluche les comptes en banque des époux Balkany. Et alors que tous les deux sont soupçonnés d’avoir dissimulé une partie de leur patrimoine au fisc, Tracfin a, entre autres, noté un écart entre les revenus déclarés par les Balkany et leur train de vie, plus particulièrement leurs dépenses en frais de personnel. En 2012, ils auraient ainsi déclaré 136 098 euros de revenus à eux deux, alors même que la rémunération de leurs deux employés de maison se chiffrerait à quelque 195 733  euros. Plus récemment, cette cellule aurait également relevé des virements bancaires suspects "dont certains ont transité par Singapour" et "évoquent le versement de commissions sur des contrats à l’international, notamment en Afrique, (…) et sur des marchés publics passés à Levallois-Perret", précise Mediapart qui cite des sources proches du dossier. Et le site d’investigations de poursuivre en précisant que Patrick Balkany a justement effectué de nombreux voyages dans cette région du monde au cours de ces dernières années.

A lire aussi – Patrick et Isabelle Balkany : leur train de vie décortiqué par Tracfin

Publicité
L’immunité parlementaire de Patrick Balkany Parmi les biens que la justice soupçonne les Balkany d’avoir dissimulés au fisc, figurent une villa à Saint-Martin et une autre à Marrakech (Maroc). L’épouse du maire de Levallois a d’ailleurs été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale, tandis que son mari a été "protégé" par son immunité parlementaire.

A lire aussi – Villa à Saint-Martin : Isabelle Balkany aurait reconnu avoir fraudé le fisc

 Vidéo : Le bras d'honneur de Patrick Balkany à la caméra du Petit Journal