Les élèves français n’auront pas le droit en cette nouvelle année scolaire au pont de l’ascension (10 mai 2018) comme c’était le cas les autres années. Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, s’en est expliqué comme le rapporte Le Parisien

Pas de chance pour les élèves français et leur famille cette année. Comme le relève Le Parisien, les premiers n’auront pas droit au pont de l’ascension. Les autres années pourtant, les écoles restaient fermées le vendredi et le samedi qui suivaient le jeudi férié, offrant ainsi aux écoliers, collégiens et lycéens, un long week-end de quatre jours.

Si l’année 2017-2018 fait exception à la règle, c’est la faute…au calendrier. Le jeudi de l’ascension tombe cette année le 10 mai, soit la même semaine que le 8 mai, un mardi. Résultat, si l’Education Nationale avait accordé un week-end prolongé aux élèves, ils auraient eu une semaine avec seulement deux jours de classe…

Une décision prise il y a deux ans

Si les parents d’élèves sont nombreux à ne s’en rendre compte que maintenant, la décision a cependant été actée depuis un certain temps. Le calendrier scolaire pour l’année 2017-2018 a été validé en 2015 quand Najat Vallaud-Belkacem était ministre de l’Education.

Publicité
Pour rappel, le jeudi de l’ascension est un jour férié dont la date est décidée chaque année, il est célébré 40 jours après Pâques. Enfin, si l’année 2017 a été particulièrement généreuse en matière de week-end prolongés avec un total de six, il faudra s’en contenter de quatre pour l’année 2018.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité