Une touriste du Golfe venue assister à une représentation de "La Traviata" a récemment été invitée à quitter l’Opéra Bastille à Paris après avoir refusé de retirer le voile qui lui recouvrait une partie du visage.

Selon les informations de Metronews, un couple de touristes originaire du Golfe a récemment quitter l’Opéra de Paris avant la fin d’un spectacle et ce, à cause du niqab que portait la femme. Les événements se seraient déroulés au début du mois, indique le site lequel précise également que l’homme et la femme étaient assis au premier rang de l’Opéra Bastille pour assister à une représentation de La Traviata de Verdi.

A lire aussi - Nadine Morano croise une femme en niqab et lui demande de le retirer

"Certains choristes ne voulaient pas chanter"Tous les deux auraient eu le temps d’assister au début du spectacle avant que le voile de la femme ne soit repéré "au cours du deuxième acte" par les écrans de contrôle et certains choristes, lesquels ont ensuite indiqué "qu’il ne voulaient pas chanter si une solution n’était pas trouvée", a expliqué le directeur adjoint de l’établissement, Jean-Philippe Thiellay. Aussi, ce dernier aurait attendu l’arrivée d’une pause pour envoyer quelqu’un à la rencontre du couple de touristes, assis juste derrière le chef d’orchestre.

"Cela a duré peu de temps"Envoyé par Jean-Philippe Thiellay, un contrôleur aurait alors souligné à ces deux spectateurs qu’en France  la loi interdit le port d’une tenue destinée à dissimuler son visage dans un lieu public. L’employé leur aurait ensuite donné le choix : que la femme retire son voile pour assister à la fin de la représentation ou bien qu’elle quitte les lieux. Ceux-ci ont finalement décidé de partir. "Cela a duré peu de temps, ça s’est passé de manière fluide, il n’y a eu aucun incident", a commenté le directeur adjoint. Et celui-ci d’ajouter : "Ce n'est jamais très agréable de demander à quelqu'un de sortir d'une salle de spectacle, où en principe on parle d'ouverture et de compréhension. Mais là, il y avait une méconnaissance de la loi, et soit cette dame la respectait, soit elle sortait".

Publicité
Suite à cet incident, le ministère de la Culture a annoncé qu’il allait préparer une note d’information à l’intention de touristes pour leur signaler les règles en vigueur dans les lieux publics comme les théâtres et les musées. Actuellement, tout contrevenant à la loi de 2010 sur le port du voile s’expose à une amende de 150 euros et/ou un stage de citoyenneté.

Vidéo sur le même thème - La France peut continuer à interdire le port du voile intégral