Un rabbin, directeur d’une école juive orthodoxe à Paris, est soupçonné d’avoir étouffé des agressions sexuelles sur des garçons mineurs.

"Non seulement il ne dénonce pas les faits à la police ; mais il fait, en plus, tout pour convaincre les parents des jeunes victimes d'en faire de même",  pouvait-on entendre au micro de RTL ce vendredi. Un rabbin a été mis en examen jeudi à Paris pour "non dénonciation d'atteintes sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans". L’homme de 51 ans est directeur de l’établissement Beth-Anna, une école juive orthodoxe pour garçons dans le XIXe arrondissement de Paris.

Publicité
La loi du silenceDes parents avaient alerté le rabbin qu’un surveillant de l’établissement avait agressé sexuellement leur fils. Contre toute attente, le directeur aurait insisté pour que la police ne soit pas prévenue et aurait prôné la discrétion la plus totale. Il aurait voulu préserver "l'honneur de la communauté". Ensuite, d’autres enfants ont raconté avoir subi des actes similaires, victime du même surveillant. La famille de l’un des garçon a décidé, quelques mois plus tard, de briser la loi du silence, et d'en informer la police. Le surveillant en question a été arrêté par la brigade de protection des mineurs de la police judicaire de Paris.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité