Les "sarkophiles" seront sans doute déçus d’apprendre que le cliché montrant l’ancien chef de l’Etat en vacances faisait partie d’une stratégie de communication… 

Le magazine assure avoir fait sa meilleure vente d’été grâce à cette Une dont les médias se sont largement fait l’écho.  

Sur la photo de couverture, on peut voir le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, en compagnie de sa femme, Carla Bruni-Sarkozy, marchant sur une plage corse bras dessus bras dessous. La plastique plutôt avantageuse de la chanteuse, et surtout celle de l’ancien chef de l’Etat avait fait dire à certains que la photo eût pu être "photoshopée" (trafiquée via un logiciel de retouches).

A lire aussiUne de Paris Match : Nicolas Sarkozy a-t-il été photoshopé ?

Dans sa dernière édition, le Canard enchaîné révèle les coulisses de la prise de la photo dans un encadré intitulé "Les paparazzis volent bas".

Le photographe, un ami du couple Sarkozy-Bruni

Selon ce dernier, c’est le photographe Sébastien Valente qui était en charge de prendre en photo l’ancien chef de l’Etat alors en villégiature au domaine de Murtoli, une luxueuse résidence corse qui avait défrayé la chronique pendant l’été.

L’hebdomadaire satirique explique ensuite que Sébastien Valente n’a pas eu trop de mal à prendre ce cliché : ce dernier étant "un ami de la famille", il aurait-il été invité par les Sarkozy à venir les prendre en photo. De plus, un certain Ramzi Khiroum, conseiller très spécial d’Arnaud Lagardère – le propriétaire de "Paris-Match" – était en visite dans la résidence corse des Sarkozy à ce moment-là…

Publicité
Sébastien Valente connaît bien Nicolas Sarkozy pour l’avoir photographié à plusieurs reprises, notamment pendant la campagne présidentielle de 2012. Le photographe, ajoute le Canard enchaîné, fait partie de l’agence E-Press Photo, celle qui a vendu en 2013 à la presse les clichés d’un François Hollande pas vraiment à son avantage…

Vidéo sur le même thème : Quand Nicolas Sarkozy compare la politique avec le vélo