Une ordonnance interdisant à la gent féminine le port du pantalon dans la capitale a été abrogée jeudi par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

Avant le 31 décembre 2013 toute parisienne qui portait un pantalon était hors-la-loi ! Une abrogation publiée jeudi par le ministère des Droits des femmes a annulé une ordonnace qui interdisait aux femmes de porter le pantalon à Paris. Najat Vallaud-Belkacem a déclaré que cette dernière était “incompatible avec les principes d’égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution et les engagements européens de la France”. Cette ordonnance, qui datait de novembre 1799, précisait en effet que toute femme “désirant s’habiller en homme” devait d'abord “demander l’autorisation à la préfecture de police”. Il fallait par ailleurs tenir “un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval” pour pouvoir déroger à la règle. Cette loi, votée peu après la Révolution, avait pour but de limiter "l'accès des femmes à certaines fonctions ou métier en les empêchant de se parer à l'image des hommes" nous apprend le site Sénat.fr.

Une “archéologie juridique”

Publicité
Déjà en 1909, cette ordonnance avait été atténuée par les autorités parisiennes. Mais c’est en 2011 que les députés Verts ont mis le doigts dessus, jugeant qu'elle n’avait plus “aucun sens”. La Préfecture de police de Paris n’a cependant pas donné suite à leur demande estimant que cette loi relevait de “l’archéologie juridique” et qu’il y avait d’autres priorités. Alain Houpert, sénateur UMP, a réitéré la demande en juillet 2012, pour la “portée symbolique” de la chose. Désormais, cette ordonnance ne “constitue (plus) qu' une pièce d’archives considérée comme telle à la Préfecture de police de Paris”, a indiqué la ministre. Cette abrogation aura donc permis de savoir qu’une telle interdiction existait encore. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

8 commentaires

16:48 04/02/2013 Les femmes,

Portrait de Livio del Quenale

.

16:48 04/02/2013

Les femmes, les vrais les malines les intelligentes, ont toujours mené le monde
et leur barque, avec leurs armes et elles en ont.
Il leur faut les mêmes droits civiques et les mêmes salaires.

Mais il serait illusoire de vouloir qu'elles ressemblent aux hommes, d'ailleurs
pour quoi faire, on voit ce que ça donne.

Une vague déferlante à la mode de "ni-toi-ni-moi" , de "messieur-dame"
Qui ont peur des femmes en ont un dégout en sont gynéphobiques.

En rejetant les femmes ne créent-ils pas eux même l'homophobie tellement
chantée sur ce forum.
Possible que ce vedettariat provocateur, subit et massif ne soit pas bon
pour arranger las choses.
Combat de chiens où le PS, en voulant gagner des voix, a mis une main
qu'il va y perdre...

Votez pour ce commentaire: 

alt67 a dit : 16:48

Portrait de ..Chris

alt67 a dit :
16:48 04/02/2013 Les femmes, les vrais les malines les intelligentes, ont toujours mené le monde et leur barque, avec leurs armes et elles en ont. Il leur faut les mêmes droits civiques et les mêmes salaires.

 

Je ne saisis pas ce que vous voulez dire. Vous estimez que les femmes ne doivent pas avoir les mêmes droits civiques (je précise bien civiques) et les mêmes salaires (pour le même travail que celui d'un homme) ?

 

Dans l'Administration voyez-vous pour le même grade, le même indice, même échelon, hommes et femmes ont un salaire identique.

 

Service Public :

Le fonctionnaire est titulaire d’un grade et dans ce grade d’un échelon.

Par exemple, dans le corps interministériel des attachés d’administration de l’État, le grade d'attaché d'administration comporte 12 échelons.

À chaque échelon, correspond un indice brut et un indice majoré.

L’indice brut est l’indice de carrière, l’indice majoré est l’indice de rémunération.

Votez pour ce commentaire: 

Dalila Khezzane 4

Portrait de ..Chris
Dalila Khezzane     4 février, 2013 - 13:51

Une ordonnance interdisant à la gent féminine le port du pantalon dans la capitale a été abrogée jeudi par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

 

C'est vrai que ça fait sourire ces messieurs (ou se moquer) mais il n'y a pas de raison. Puisque de nos jours on exige l'égalité pour tout, il n'y a pas de raison que cette loi obsolète soit toujours en vigueur.

 

Enfin, quand je dis l'égalité pour tout ... je m'entends car, qu'en est-il des salaires des femmes

Votez pour ce commentaire: 

Millie-Chris a dit : Dalila

Portrait de penkayak

 dourven

Millie-Chris a dit :
Dalila Khezzane     4 février, 2013 - 13:51

Une ordonnance interdisant à la gent féminine le port du pantalon dans la capitale a été abrogée jeudi par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

 

C'est vrai que ça fait sourire ces messieurs (ou se moquer) mais il n'y a pas de raison. Puisque de nos jours on exige l'égalité pour tout, il n'y a pas de raison que cette loi obsolète soit toujours en vigueur.

 

Enfin, quand je dis l'égalité pour tout ... je m'entends car, qu'en est-il des salaires des femmes

la droite cette apres midi a fait un combat d'arriére garde en defendant le patronime du pere pour les enfants

avec les mêmes   principes  qui ont fait voter cette  loi sauf que cette loi  date du  siecle dernier

faut il en deduire que la droite actuelle  fonctionne avec les principes sexistes du siecle dernier

avec ce que j'ai enetendu  à l'assemblée c'est même  le 19eme  qui revient à la mode dans les commentaires    et je ne parle a^ps de bompard  mais des propos de worth  accoyer et jacob

Votez pour ce commentaire: 

Millie-Chris a dit : Dalila

Portrait de giellesse

- Pouvons-nous parier un centime d'euro sur l'existence du Paradis ? - Non ! - Péchons !

Millie-Chris a dit :
Dalila Khezzane     4 février, 2013 - 13:51

Une ordonnance interdisant à la gent féminine le port du pantalon dans la capitale a été abrogée jeudi par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

 

C'est vrai que ça fait sourire ces messieurs (ou se moquer) mais il n'y a pas de raison. Puisque de nos jours on exige l'égalité pour tout, il n'y a pas de raison que cette loi obsolète soit toujours en vigueur.

 

Enfin, quand je dis l'égalité pour tout ... je m'entends car, qu'en est-il des salaires des femmes

Moi, ça ne me fait pas rire Millie... S'il a fallu 213 ans aux français pour abroger cette ordonnance combien en faudra-t-il aux islamistes pour "abroger" la burqa ???

Votez pour ce commentaire: 

heureusement qu"elle est la

Portrait de roudor39

roudor39

 heureusement qu"elle est la !!!!! sinon .......

Votez pour ce commentaire: 

Extraordinaire! génial!

Portrait de Barbech

Extraordinaire! génial! Monumental! Voici une décision qui va permettre à notre planète de tourner rond enfin! Il fallait toute la sagacité des "verts" pour découvrir cette phénoménale injustice dans notre arsenal juridique qui en recèle certainement encore beaucoup d'autres. Il fallait la force de caractère, l'aplomb, que dis-je, l'immense courage de N.Vallaud-Belkacem pour annuler cette ordonnance obsolète depuis des décennies. Merci Madame, vous venez de sauver la planète.

Votez pour ce commentaire: 

Héhé...! En passant on

Portrait de passant par là

Héhé...!

En passant on remarque qu'il n'y a pas d'égalité de traitement ( je ne parle pas des revenus) entre les hommes et les femmes: Les statistiques privilégient les hommes pour la délinquance mais vous voyez bien que ces statistiques sont faussées...vous imaginez toutes ces femmes qui ont bénéficiées du laxisme de l'état depuis 1799 !!!

Messieurs nous devrions militer beaucoup plus pour une égalité de traitement !

Sans compter que pour ce qui concerne la filiation les hommes ne peuvent même pas avoir un rapport sexuel sous X alors que ces dames si et qu'elle sont même autorisées à accoucher sous X et à abandonner l'enfant nouveau né par un passe plat ( en quelque sorte...) sans autre considération pour les droits de l'enfant alors qu'un homme même mort ( normalement un décès arrête évidemment toutes les poursuites...) est déterré pour recherche de paternité ???

L'argent justifierait-il toutes les perversions ? Cette différence de traitement contredit complètement qu'il s'agirait de l'intérêt de l'enfant car on nie le plus évident de ses intérêts à savoir la connaissance de sa mère ( Maman sûre Papa peut-être...) sans compter que les pères ne peuvent exister que dans les discours des mères, elles désignent qui elles veulent comme père à leurs enfants pour le rôle à jouer et c'est bien sûr cela qui compte pour l'éducation de l'enfant, pas le géniteur.

L'égalité, la vraie,  n'est pas pour demain et les revendications d'égalité sont en fait une recherche de plus de pouvoir et surtout financier...pas vraiment sur la responsabilité, quand celle-ci est évoquée il s'agit le plus souvent de réclamer d'avoir le droit de faire comme on veut et non comme il convient et comme il faut; il n'y a qu'à voir les agissements de ceux ( hommes ou femmes qui accèdent avec force volonté à des postes de responsabilité cela devient illico un droit à faire selon son bon plaisir sans autre considération. Un exemple est en cours: argument donné par le gouvernement: "nous devons réaliser le mariage pour les homosexuels car c'est une promesse de M. Hollande"... Si M. Hollande avait une vue erronée des véritables enjeux de ce problème ou faisait preuve de démagogie personnel, tant pis ! L'humanité doit faire plaisir à M. Hollande et à ceux qui ne veulent pas assumer leurs différences .

Non, l'égalité n'est pas pour demain...

Merci quand même à Najat Vallaud-Belkacem d'avoir bien voulu écouter les verts pour sauver toutes ces femmes en infraction de l'inculpation ...!

Votez pour ce commentaire: 

Publicité