Un adolescent de 13 ans a tenté, à deux reprises, de mettre le feu à son établissement après en avoir été exclu, à Paris. Il a été placé en garde à vue.

Le jeune garçon de 13 ans avait été exclu de son collège, l’établissement Alain Fournier situé dans le 11e arrondissement de la capitale, en raison de problèmes de violence commis sur ses camarades. Il aura alors agi par vengeance en essayant de mettre le feu à la porte d’entrée de son collège. Le jeune de 13 ans a été interpellé ce lundi avec un autre adolescent âgé de 14 ans.

3 tentatives d'incendie en une semaine

L’adolescent de 13 ans n’était pas à son premier coup d’essai lorsqu’il a tenté de déclencher un incendie sur la porte d’un garage parisien. La brigade anti-criminalité de Paris a rapidement fait le lien avec les deux autres débuts de feu commis sur une porte d’entrée d’un collège parisien à proximité de ce garage.

En effet, le jeune garçon violent, exclu de son collège, avait tenté d'allumer un premier incendie sur la porte de son établissement le 9 octobre dernier. Il a une nouvelle fois tenté d’incendier son établissement ce lundi. Le gardien du collège a réussi, les deux fois, à limiter ces départs de feu qui n’ont occasionné que des dégâts légers. L’adolescent utiliserait des bouteilles d’essence enflammées, selon le Parisien.

Une nuit en garde à vue à 13 ans

Le deuxième adolescent, âgé de 14 ans, lui aussi interpellé, a désigné à la BAC son camarade comme étant l’auteur de ces incendies. "Ce jeune aurait a priori agi par vengeance", a expliqué une source proche de l'enquête à l'AFP.   

Publicité
Les deux garçons, tout deux mineurs, ont passé la nuit de lundi à mardi en garde à vue. Entre 13 et 15 ans, les mineurs peuvent passer 24 heures en garde à vue lorsqu'ils sont soupçonnés d'un délit sanctionné par une peine inférieure à 5 ans d'emprisonnement.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité