Deux soeurs, agées de 20 et 25 ans, ont été retrouvées mortes jeudi, gisant dans une mare de sang, dans leur domicile parisien. Le principal suspect de ce double meurtre serait le petit ami de l'une d'entre elles.

Capture d'écran vidéo BFMtv / des policiers devant l'immeuble où s'est déroulé le meurtre

Jeudi soir, aux alentours de 20 heures, les cadavres de deux femmes ont été retrouvés, dans leur appartement parisien, baignant dans une mare de sang. Celles-ci étaient soeurs et habitaient en colocation avec deux autres personnes, une troisième soeur ainsi que le tueur présumé.

Egorgées et présentant des traces de lacération au niveau de la poitrine, ces deux soeurs ont été découvertes mortes à leur domicile situé au 29 boulevard Edgar-Quinet (XIVème arr.). Au moment où la gardienne de leur immeuble, alertée par une amie des victimes, s'est rendue compte du drame, le principal suspect s'est défenestré de l'appartement, soit du 6ème étage. Toujours en vie, son pronostic vital était, jeudi soir, "très engagé". Il est en fait tombé sur une verrière qui compose le toit de bureaux situés dans une cour intérieure du bâtiment.

Une audition dès que possible

Publicité
D'après les premiers éléments de l'enquête, "un différend d'ordre privé serait à l'origine du drame", a raconté un proche du dossier à l'AFP. L'homme, agé d'une vingtaine d'années, serait, selon Emmanuel Quemener interrogé par BFMtv, le petit ami d'une des victimes. Le secrétaire départemental adjoint a estimé que l'hypthèse qu'il soit le principal suspect de ce double meurtre "paraît la plus plausible". Opéré dans la nuit de jeudi à vendredi "pour de multiples fractures aux jambes, aux bras et au visage", il était "conscient" ce vendredi matin, a indiqué à BFM une source proche de l'enquête. Les enquêteurs procèderont à son audition dès que son état de santé le permettra.

Vidéo : deux femmes égorgées à Paris