Un professeur de l’université Paris-Dauphine demandait  aux étudiants qui venaient passer un oral d’admission d’apporter une copie de leur profil Facebook. Face aux critiques suscitées par cette initiative, le président de l’université a finalement décidé d’annuler cette démarche.

Un CV, une lettre de motivation et une copie de profil Facebook. A l’heure où le numérique et les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans nos vie, un professeur de l’université Paris-Dauphine a décidé de demander aux étudiants désireux d’intégrer un master de gestion de se présenter à l’oral d’admission avec une copie de leur profil Facebook. Une démarche quelque peu originale qui n’a cependant pas convaincu la cinquantaine d’étudiants concernés. Contraints de dévoiler une partie de leur vie privée, nombre d’entre eux ont en effet été surpris, voire choqués. Au micro de France Inter, ceux-ci ont ainsi estimé être jugés "sur leur vie quotidienne". "On sait tous maintenant que les recruteurs vont regarder notre page Facebook, c’est bizarre comme manière de faire mais c’est juste officialiser quelque chose que se fait dans tous les cas", a par ailleurs estimé l’un d’entre eux.

Publicité
"Il a confondu espace public et espace privé"Mais s’il est vrai que les recruteurs cherchent de plus en plus souvent à consulter les profils Facebook de leurs candidats, la direction de l’université à préféré mettre un terme à la polémique suscitée par cette initiative. "Cette initiative est cellu du professeur responsable de ce  magistère. C’est une erreur et une faute, qui ne se reproduira pas", a ainsi annoncé le directeur Laurant Batsch au Figaro Etudiant avant d’ajouter : "Nous avons reprécisé aux étudiants qu’ils ne devraient pas amener leur page Facebook imprimée". Et de conclure : "Le professeur voulait que les jeunes s’expriment sur leurs centres d’intérêts via les réseaux sociaux. Mais il a confondu espace public et espace privé (…) Pour nous l’affaire est close".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité