Depuis les attentats, la statue de la place de la République est régulièrement fleurie et décorée par des anonymes qui rendent hommage aux victimes.

Un mois après les tragiques événements, les Parisiens qui habitent à proximité le constatent tous les jours, la place de la République reste un lieu de mémoire et d’émotion. Depuis les attentats, des gens de tous horizons viennent sans discontinuer déposer des souvenirs, des fleurs, des dessins ou encore inscrire des mots d’affection aux pieds de la colossale Marianne de bronze qui trône sur l’ancienne place du Château-d’Eau.

Ce faisant, le lieu s’est mué en un véritable mémorial populaire au sein duquel les graffitis côtoient des gerbes de fleurs et dont l’émotion attire les touristes.

"Hors de question de brider les hommages"

La statue est donc restée en l’état depuis les événements. Et pour cause, "il est hors de question de brider les hommages" nous a assuré la mairie. Contactée par Planet.fr, celle-ci nous a expliqué qu’à ce stade, "il s’agit seulement d’enlever les fleurs fanées et de faire en sorte que ces lieux soient bien tenus". Ces lieux ? Effectivement. La ville de Paris souligne que deux autres endroits dans la capitale sont honorés de la sorte : la rédaction de Charlie Hebdo et l’Hyper Casher.

Lire aussi : Un mois après la marche républicaine, que reste-t-il de l’esprit du 11 janvier ?

Alors, quand-est ce que les services municipaux ont-ils prévu de "nettoyer" la statue de la place de la République ? "Tant qu’il y a des gens qui s’y manifestent pour des hommages, nous ne ferons rien de plus" prévient la mairie qui explique cependant que "l’après" a déjà eté évoqué. "Nous réfléchissons à une collecte des objets laissés qui pourraient aller dans un lieu de mémoire" assure la ville voire à une "exposition itinérante à destination des écoles".

Publicité
Quid des graffitis sur la statue ? "La numérisation" nous répond la mairie qui jure que cette décision sera prise de concert avec les familles des victimes. Mais encore une fois, rien ne sera décidé tant que des gens continueront de rendre hommage aux victimes. Un collectif baptisé "17 plus jamais" s’est d’ailleurs monté spontanément pour entretenir ces lieux de recueillement. Sur Facebook, celui-ci réunit quelques 6000 personnes.

Le déménagement des hommages déposés aux pieds de la statue de la place de la République, ce n’est donc pas pour tout de suite.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :