Cinq drones ont survolé plusieurs sites sensibles de la capitale dans la nuit de mardi à mercredi. La veille des faits similaires s’étaient déjà produits sans que l’on puisse arrêter les auteurs.

Le mystère reste entier. Au lendemain du survol de la capitale par au moins cinq drones, Europe 1 rapporte que cinq nouveaux survols ont eu lieu la nuit dernière. Plusieurs sites dits sensibles de la ville auraient été visités par ces appareils volants. Parmi eux figureraient la place de la Concorde, la porte de Saint-Ouen, la porte de Clignancourt et Issy-les-Moulineaux. La radio précise que les faits se seraient déroulés en fin de soirée et en début de nuit. Des passants et des policiers auraient par ailleurs réussi à filmer les drones. Ces vidéos pourraient ensuite aider les gendarmes des transports aériens à identifier le ou les auteurs de ces survols.

A lire aussi – Drones : ces outils d’espionnage à la portée de tous

Un lien entre les deux affaires ?

Publicité
Une autre enquête a par ailleurs été ouverte mardi pour des faits similaires. Au moins cinq survols de drones ont été enregistrés à Paris, au-dessus de la Tour Eiffel, de la place de Bastille, des Invalides, de la Concorde et de l’ambassade américaine dans la nuit lundi à mardi. Aucun élément ne permet pour le moment de faire un lien entre ces deux affaires.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :