Mercredi dernier, dans un collège de Val-de-Reuil dans l'Eure, un exercice de simulation d’attentat terroriste a été mis en place. Plus vrai que nature, il a semé la panique.

Grosse frayeur pour les élèves ainsi que les professeurs du collège Alphonse Allais de Val-de-Reuil, dans l’Eure. Vers 16 heures, deux policiers ont surgi dans l’établissement avec des cagoules sur la tête et ont lancé des pétards dans la cour, rapporte France Bleu Normandie

La simulation d’attaque terroriste, organisée par la directrice de l’établissement, a effrayé les élèves. Certains ont éclaté en larmes et d'autres, pris de panique, ont couru se cacher. Certains riverains, ont même pensé qu’il s’agissait bien d’une attaque terroriste et ont alerté les forces de l’ordre.

La principale du collège avait pourtant prévenu le personnel de l’établissement 

Cet exercice, plus vrai que nature, était destiné à préparer le personnel d’enseignement ainsi que les élèves à une éventuelle attaque terroriste. La principale du collège avait pourtant prévenu le personnel de l’établissement et était en droit d’organiser un tel exercice.

Publicité
La co-secrétaire académique au syndicat des enseignants, Claire-Marie Feret, a expliqué à Normandie-Actu : "Quatre exercices étaient prévus. Une intrusion de parents d’élèves, une agression au couteau entre élèves, une tentative d’immolation et la quatrième : des hommes qui pénètrent dans l’établissement, visages masqués". Visiblement, c'est un manque de préparation et de concertation qui a donné lieu cette fois-ci à un vent de panique.

En vidéo sur le même thème : Fumer dans l’enceinte du lycée? Pourquoi cela pourrait à nouveau être toléré

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité