Mardi, un homme en djellaba blanche a déposé une valise devant les grilles de l’Ecole militaire à Paris, effrayant les gens qui se trouvaient autour. 

Moins d’une semaine après l’attentat de Nice, une scène de panique a éclaté mardi dans le 7e arrondissement de Paris. Selon les informations du Parisien, un homme a effrayé les gens qui se trouvaient aux alentours de l’Ecole Militaire par son comportement étrange.

A lire aussi – Plage de la Manche : un homme en garde à vue après une "menace d’attentat"

Des propos incohérents et une mystérieuse valise

Vêtu d’une "djellaba blanche", il aurait tenu des "propos incohérents" et se serait vu refuser l’entrée à l’établissement, rapporte le quotidien qui précise qu’il aurait ensuite déposé une valise devant les grilles de l’Ecole avant de s’installer pour une prière de rue un peu plus loin. Alertée, la brigade anti-criminalité a par la suite installé un périmètre de sécurité autour de lui et tenté d’engager un dialogue afin qu’il ouvre son bagage, mais en vain. Le laboratoire de la préfecture de police de Paris a par la suite découvert qu’il ne contenait que des "effets personnels".

Publicité
Toujours d’après Le Parisien, le suspect serait arrivé de Dubaï le 15 juillet dernier. Deux après son entrée en France, il avait déjà rencontré la police suite à une note d’hôtel impayée dans le 14e arrondissement. Interpellé mardi, il a été placé en garde à vue et a subi des examens à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :