A l'aide d'une borne, il est possible d’ouvrir un compte bancaire dans un bureau de tabac très facilement. Interrogé par "Planet", un buraliste se réjouit d’un succès incontestable.

Ouvrir un compte bancaire en cinq minutes ? C’est possible. Pour cela, il suffit de se rendre dans un bureau de tabac qui propose le compte Nickel, de présenter une pièce d’identité valide, un numéro de téléphone, payer 20 euros… et le tour est joué. La procédure est donc plus simple et rapide que dans les banques traditionnelles.

Sur les quelque 25 000 buralistes présents en France, seuls 1 948 sont agréés et équipés de la borne Nickel depuis qu'elle s'est introduite dans le pays en 2014. De nombreux Français ignorent donc l'existence de ce type de compte.

A lire aussi - Vous avez un compte Cdiscount ? Vos données bancaires ont peut-être été mal sécurisées

"Les retombées sont assez intéressantes"

Denis Abbas, gérant du Mont Vallon dans le VIIIe arrondissement de Paris, estime que "le bouche à oreille" est un moteur clé du développement du compte Nickel, qui est arrivé dans son bureau de tabac en mars dernier. "Vous savez ce que c’est le bouche à oreille ? C’est comme dans ma brasserie. On n’a pas forcément besoin de pub. Les gens parlent, écoutent et reviennent si la qualité est bonne".

Et pour lui, le compte Nickel est un "produit de bonne qualité" qui a "tout de suite marché". "Les retombées sont assez intéressantes", savoure-t-il, en indiquant que "deux à trois" personnes en moyenne ouvrent un compte chez lui par jour. "Et pour tout ce qui est retraits et versements, en moyenne dix à quinze personnes passent quotidiennement", ajoute-t-il.

"C’est d’une telle simplicité pour nous (buralistes, ndlr) à mettre en place, qu’on se demande si on n’a pas oublié quelque chose. On a un petit livret pour vérifier si on a bien suivi la procédure", assure Denis Abbas.

"Les banques ? Ça peut leur faire peur"

Et une fois le compte Nickel créé, "les opérations sont immédiates", comme dans une banque traditionnelle. "Lorsque vous déposez de l’argent, il est immédiatement sur votre compte. Et lorsque vous le retirez, vous le retirez instantanément", précise Denis Abbas.

Mais la particularité de Nickel par rapport aux banques, c’est l’impossibilité d’être à "découvert". Pour le gérant, ce facteur explique pourquoi beaucoup de jeunes viennent dans son bureau de tabac pour ouvrir un compte. D'ailleurs, tous types de personnes et de catégories sociales optent pour Nickel. "Il y a de tout. Des ouvriers, des hauts-cadres, des parents qui ouvrent un compte pour leur enfant... Dans mon établissement, j’ai toutes les classes sociales", indique-t-il.

Y-a-t-il un risque pour les banques ? "Ça peut leur faire peur, oui", estime le buraliste, en rappelant modestement qu’il n’est pas expert dans le domaine. "Car je trouve le système très professionnel. Nous (les buralistes) sommes très satisfaits. Et les clients aussi le semblent".

Publicité
En mai dernier, le directeur de l'entreprise Hugues Le Bret s'était montré très optimiste. Dans le journal du Monde, il avait dévoilé l'objectif de Nickel: atteindre 500 000 clients d'ici à la fin de l'année. La barre des 300 000 avait été franchie le 25 mai dernier. Environ 20 000 comptes Nickel s'ouvrent chaque mois.

Vidéo sur le même thème : Le compte Nickel, le seul compte disponible sans banque

Publicité