La SNCF a commencé les travaux de rabotage de ses quais, suite à sa commande de trains trop larges en avril dernier. Mais qu'en est-il réellement de l'avancée des travaux ?

L’affaire avait de quoi faire sourire. En avril dernier, la SNCF avait commandé 340 rames de trains express régionaux (TER) qui s’étaient révélées trop larges pour les gares. Elle avait alors entrepris de raboter 1.300 quais de gare pour pouvoir mettre en circulation ces trains hors normes.

A lire aussi : SNCF : après les rames trop larges, les tunnels trop bas

Six mois après l’annonce de ce projet, Europe 1 révèle que deux tiers des quais ont été rabotés. Une rapidité d’exécution due à des travaux débutés il y a un an, bien avant que l’affaire ne soit révélée au grand jour. "Nos quais ont 150 ans d’âge. Ces trains sont des trains neufs. A chaque fois que nous introduisons un nouveau matériel roulant, nous devons modifier les infrastructures", avait expliqué Jacques Rapoport, directeur du Réseau ferré de France (RFF), au micro d’Europe 1.

Une erreur de mesures qui engendre toutefois un coût de 50 millions d’euros pour la SNCF. Un "montant prévu dans le budget normal d’investissements de RFF", avait indiqué le patron du Réseau ferré de France, soit 2.5 milliards d’euros par an. Les travaux devraient encore durer deux ans. 

Publicité
Quant à la réception des nouvelles rames, fournies par Alstom et Bombardier, elle ne devrait pas arriver avant 2016. Un retard expliqué par des problèmes que les deux constructeurs rencontrent  actuellement avec leurs fournisseurs. La SNCF a donc demandé des tarifs avantageux sur ses prochaines commandes en guise de dédommagements.

Vidéo sur le même thème : TER trop larges : SNCF et RFF se partagent les responsabilités