Les ossements retrouvés dans la forêt de Bagnols dans le Var, la semaine dernière, ne sont pas ceux de Xavier Dupont De Ligonnès.

Les analyses ADN pratiquées sur les ossements découverts dans la forêt de Bagnols dans le Var, la semaine dernière, ont déterminé qu’ils n’appartenaient pas à Xavier Dupont De Ligonnès.

A lire aussi - Affaire Dupont de Ligonnès : ces éléments troublants trouvés dans le "camp de fortune"

"Les expertises effectuées à parti des prélèvements d’ADN recueillis aussi bien sur les ossements humains que sur divers objets personnels découverts sur place ont permis de mettre en évidence un profil génétique unique", a indiqué Danielle Drouy-Ayral, procureur de Draguignan.

Publicité
"Ce profil génétique ne correspond pas à celui de Xavier Dupont de Ligonnès, et ce n’est donc pas son corps qui a été découvert le 28 avril dernier, à Fréjus. L’identité du défunt est à ce jour inconnue", a précisé la magistrate. 

Xavier Dupont de Ligonnès a disparu en avril 2011

Depuis quatre ans, la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès reste un mystère.

Il est soupçonné de l’assassinat de son épouse, Agnès et de ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoit, dans la maison de familiale de Nantes en 2011.

L’homme a été aperçu pour la dernière fois à Roquebrune-sur-Agens, dans le Var, où il a abandonné son véhicule, le 15 avril 2011.

Vidéo sur le même thème : Xavier Dupont de Ligonnès : la découverte d'ossements relance l'affaire