Il vivait modestement mais avait fait fortune en bourse. Un ancien coiffeur, décédé en 2012, a légué l’ensemble de sa fortune à son village natal. La maire de Saint-Germain-de-la-Coudre, dans l’Orne, n’en revient toujours pas.

Raymond Bru a surpris tout le monde. Cet ancien coiffeur normand, décédé en 2012 à l’âge de 93 ans, a légué l’ensemble de son patrimoine à son village d’origine, Saint-Germain-de-la-Coudre, dans l’Orne. Un patrimoine qui prend des airs de véritable fortune puisque le montant du legs s’élève à 2,5 millions d’euros.

« Il n'a jamais voulu profiter de cet argent »« C’était un ancien coiffeur, passionné de bourse, qui vivait très modestement à Paris dans un 20m² au 5e étage sans ascenseur » a expliqué Danièle Mary, maire de la petite commune. « Il n'a jamais voulu profiter de cet argent. Il a tout légué à la commune qui l'a vu naître et grandir ». Et le montant de ses biens est important : Raymond Bru laisse en effet à son village natal 2,15 millions d’euros, tirés de la vente de ses titres en bourse, auxquels s’ajoutent son assurance-vie, ainsi que trois biens immobiliers. Une fortune pour la commune normande, puisque ce don tombé du ciel représente trois fois son budget annuel.

Publicité
Un espace « Raymond et Claude Bru » ouvert en sa mémoireLe conseil municipal, qui a découvert en 2013 le montant du legs, avait décidé d’annoncer la bonne nouvelle aux habitants à l’occasion de la cérémonie des vœux début 2014. La commune va ainsi pouvoir procéder à des travaux de rénovation et d’aménagement. Un espace « Raymond et Claude Bru » a été ouvert en mémoire de son généreux bienfaiteur et de son frère, décédé lui deux ans plus tôt.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :