Alors que la députée européenne lui a récemment intenté un procès pour "injures publiques", le comédien n’a pas pu s’empêcher d’en remettre une couche dans l'émission de Laurent Ruquier.

Guy Bedos s’est lâché, samedi soir, sur le plateau d'On n’est pas couché, l’émission de Laurent Ruquier sur France 2. Interrogé sur le procès qui l’oppose à Nadine Morano pour l’avoir insultée de "conne" lors d'un sketch, le comédien a dans un premier temps refusé tout commentaire. Puis provocateur dans l’âme, il n’a finalement pu s’empêcher de réitérer. "15 000 euros quand même ! 15000 euros ! Ça ne va pas non ? Connasse", a-t-il déclaré en référence aux dommages et intérêts réclamés par la députée européenne. "30 000, 30 000, ça fait 30!", a réagi, hilare, Laurent Ruquier.

A lire aussi - Nadine Morano insultée : Guy Bedos est mis en examen

Robert Ménard, un "petit con"

Mais le comédien ne s’est pas arrêté là. Il semblerait qu’il n’est pas apprécié non plus la Une du journal municipal de Béziers où l’on peut voir des réfugiés monter dans un train sur lequel est inscrit "Béziers 3 865 km" et "Scolarité gratuite, hébergement et allocation pour tous". Questionné au sujet de Robert Ménard, le maire de la ville, Guy Bedos a ajouté : "à une époque… Il est même venu chez moi. Je crois même que je l’ai nourri… Et puis ça s’est arrêté. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai moins envie de le voir ces temps-ci… Petit con".

Guy Bedos serait "fauché"

Publicité
Ces insultes pourraient donc lui coûter chères. Dans un livre à paraitre ce lundi et intitulé Je me souviendrai de tout, le comédien a d'ailleurs expliqué être "fauché". Le verdict du procès qui l’oppose à l'ancienne ministre doit, lui, être rendu ce lundi.