Le rôle de sa femme, le déroulement des évènements…  Hubert Caouissin, l’homme qui a avoué le quatruple meutre de la famille Troadec a fait de nouvelles révélations glaçantes aux enquêteurs.  

Les circonstances du quadruple meurtre de la famille Troadec se précisent à mesure que l’enquête avance. Bientôt une semaine après avoir avoué avoir tué Pascal Troadec, sa femme et leurs deux enfants, Hubert Caouissin continue de livrer de précieuses informations aux enquêteurs. Récemment, il a ainsi raconté ce qui s’était passé dans les heures qui ont suivi la tuerie, rapporte Le Parisien.

Hubert Caouissin a dormi dans le lit de Sébastien Troadec

Après avoir tué les quatre membres de la famille Troadec, Hubert Caouissin est retourné à son domicile, une bâtisse située à plus de 250 km du pavillon de ses victimes et que l’on surnomme aujourd’hui "la ferme de l’horreur". Là, il aurait retrouvé sa compagne, Lydie, la sœur de Pascal Troadec, et leur fils de 8 ans. "Tu verras, on va te dire que ton père est montre, a-t-il dit à son enfant. Mais je vais t’expliquer et te dire la vérité…". Au cours de cette même soirée, il est ensuite reparti à Orvault avec sa compagne, laissant le petit garçon dormir seul dans la maison. L’objectif du couple : nettoyer le pavillon des Troadec pour faire disparaitre les traces des meurtres. Lydie Troadec n'est pas entrée, restant seule dans la voiture à faire le guet pendant que Hubert Caouissin agissait seul. Fatigué, ce dernier s’est même permis une sieste de quatre heures, dans le lit de Sébastien Troadec, son neveu qu’il avait tué la veille. Pour ne pas laisser de traces de ses appels téléphoniques, le couple avait tout prévu et communiquait par talkie-walkie.

Publicité
La maison nettoyée et les quatre corps chargés dans le coffre de la voiture du fils Troadec, le couple a repris la route en direction de sa ferme. C’est dans ce lieu qu’il a ensuite éviscéré et démembré les dépouilles avant de les enterrer et de les brûler. Des fouilles y ont lieu depuis plusieurs jours et ont déjà permis de retrouver des membres humains. Le véhicule a par la suite été abandonné à Saint-Nazaire, où il été retrouvé avec des traces ADN de Hubert Caouissin sur l’appui-tête du siège conducteur.

En vidéo - Les premières images de la ferme de Hubert Caouissin 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité