Ce jeudi, la journaliste a annoncé dans "Le Parisien" qu'elle ne sera plus présente à la rentrée sur le plateau de Laurent Ruquier. Une décision qu'elle a prise sans avoir été "poussée dehors", selon elle.

Un nouveau changement dans le "mercato télé". Ce jeudi matin, Vanessa Burggraf a annoncé au Parisien qu’elle quittait "On n’est pas couché", l’émission hebdomadaire de Laurent Ruquier sur France 2. Elle a expliqué qu’elle retournait sur la chaîne internationale France 24 où elle avait déjà travaillé pour y occuper à présent le poste de directrice de la rédaction francophone.

Vanessa Burggraf a réfuté les rumeurs qui voulaient que son départ ait été forcé. "C’est ma décision, je ne suis pas poussée dehors. Il y a trois semaines, la direction de France 24 m’a proposé de prendre la direction éditoriale de la chaîne française. Laurent Ruquier m’a dit de prendre 8 jours pour y réfléchir et m’a laissé jusqu’au bout la liberté de rester ou de partir. Mais c’est une belle proposition que je ne pouvais pas refuser (…)", a-t-elle confié au quotidien.

"Vanessa Burggraf a eu du mal à prendre ses marques"

Cette annonce a néanmoins de quoi surprendre puisqu’il y a quelques semaines, France 2 avait confirmé que le duo de chroniqueurs qu'elle formait avec Yann Moix allait être reconduit la saison prochaine. Catherine Barma, productrice de l’émission, avait par ailleurs pris la défense de celle qui était arrivée en 2016. "Vanessa Burggraf a eu du mal à prendre ses marques, c’est vrai. Parfois, elle s’est un peu précipitée. (…) Il faut aussi rappeler qu’elle succède à Léa Salamé, ce n’est pas ce qu’il y a plus facile. Pour nous, il n’y a donc pas de raison réelle d’arrêter de travailler avec Vanessa", avait-elle déclaré la semaine dernière au Figaro.

Pendant cette saison, Vanessa Burggraf avait fait l’objet de nombreuses critiques, notamment après son fou-rire lors du passage de Philippe Poutou ou la "fake news" avec Najat Vallaud-Belkacem sur la réforme de l’orthographe. "Ça m’a blessé. Mais cette blessure est superficielle. Laurent Ruquier m’a dit : ‘tu serres les dents et ça passe. Ca dure quelques jours et une autre émission, une autre polémique, prend le relais’", a-t-elle précisé au Parisien.

Publicité
Pour la remplacer, Laurent Ruquier a affirmé vouloir prendre le temps de réfléchir. "Je suis quasi-sûr de recruter une femme. J’aimerais bien prendre de la hauteur. Donc plutôt une philosophe qu’une journaliste. Une Michel Onfray ou Raphaël Enthoven au féminin", a-t-il indiqué au quotidien.

En vidéo : Vanessa Burgraf face à Najat Vallaud-Belkacem 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité