Les deux anciens acolytes de "Ca se dispute" sur i>Télé se sont affrontés samedi soir le plateau de Laurent Ruquier. Venu défendre son dernier livre, le polémiste a affirmé que Pétain avait "sauvé des juifs", ce qui a fait bondir la chroniqueuse.

L’ambiance était électrique samedi soir sur le plateau de On n’est pas couché (France 2). Venu défendre son nouveau livre Suicide français, Eric Zemmour s’est opposé à Léa Salamé. Autrefois l’acolyte du polémiste dans Ca se dispute sur i>Télé, la jeune femme est aujourd’hui chroniqueuse dans l’émission de Laurent Ruquier. "Pourquoi vous n’assumez pas que vous votez Marine Le Pen ?", a-t-elle demandé à son ancien collègue. Une question qui n’a pas du tout plus à l’intéressé, lequel a répondu : "quel rapport ? Mon vote ne vous regarde pas (…) c’est incroyable ! Est-ce que je vous demande pour qui vous votez, vous ? Alors, arrêtez !".

A lire aussi - On n'est pas couché : Léa Salamé va remplacer Natacha Polony

"Une réévaluation, voire une réhabilitation du régime de Vichy"Suite à ce premier affrontement, l’ex-chroniqueur a tenté de poursuivre en présentant son ouvrage. Mais là encore, le ton est monté. Léa Salamé l’a en effet coupé pour évoquer un passage du livre où l’auteur s’en prend à Robert Paxton. Ce dernier est l’un des tout premiers historiens à avoir évoqué la responsabilité de Pétain et de l’Etat français dans la collaboration avec l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Dénonçant, une "réévaluation, voire une réhabilitation du régime de Vichy", la journaliste a reproché à son ancien collègue de dire, "l’air de rien" : "Finalement Vichy, c’était pas si terrible". Remontée contre Eric Zemmour, elle l’a ensuite questionné : "Où voulez-vous en venir ? (…) Qu’est-ce que se passe ?".

A voir aussi - Léa Salamé fait "péter le décolleté" sur i>Télé

"Il a sauvé des juifs français, oui"Devant la colère et les questions de Léa Salamé, Eric Zemmour a simplement fait valoir "la complexité de l’histoire". Un argument qui n’a pas convaincu la chroniqueuse, laquelle a fulminé : "Eric, ce n’est pas Pétain qui a sauvé des juifs. C’est la zone libre, c’est les justes, c’est la société civile, c’est l’Eglise qui a sauvé les juifs. C’est pas Pétain !". Ce à quoi le polémiste a rétorqué : "Ca, c’est la doxa dominante". Leur affrontement a ensuite pris une toute autre tournure. Alors que Léa Salamé continuait de le questionner à coup de "C’est Pétain qui a sauvé les juifs ? Répondez-moi oui ou non ?", Eric Zemmour a finalement accepté de livrer le fond de sa pensée. "Il a sauvé des juifs français, oui", a-t-il déclaré précisant cependant qu’il ne réhabilitait "rien".

Publicité
"Je suis un Français qui s’interroge"Des propos forts que la jeune femme a attribué à une volonté de faire "plus goy que goy, plus Français que Français". Faux, lui a asséné le polémiste. Lui reprochant de faire de la "psychanalyse d bazar", il lui a ensuite demandé pourquoi elle le ramenait "a (s)on état de juif" et a affirmé n’être qu’un "Français qui s’interroge".