A Compiègne, dans l’Oise, trois immeubles proposent des logements un peu particuliers. Les loyers sont gratuits pour attirer de nouveaux locataires malgré la présence de dealers.

Dans la ville de Compiègne, dans l’Oise, l’Office public d’aménagement et de construction (OPAC) du département propose des appartements à loyer gratuit, pendant une période déterminée, dans trois bâtiments de la cité du Clos des Roses, comme le révèle le Courrier picard.

Cette offre, qui peut sembler très avantageuse, vise à attirer de nouveaux locataires dans cette cité, connue pour être le repère de nombreux trafiquants de drogue. "Nous avons décidé de mettre en place cette démarche commerciale pour avoir une chance de remplir ces bâtiments. Avant même l’évacuation, il y avait une fuite des locataires", a déclaré le président de l’Opac au quotidien régional.

A lire aussiNanterre : des locataires chassent des dealeurs de drogue de leur cité

Les immeubles avaient été évacués, les cages d’escalier murées

La présence permanente des dealers avait poussé les locataires à progressivement déserter la cité. En raison des tensions entre les habitants et les revendeurs de drogue, les immeubles avaient été partiellement évacués il y a quelques mois et des cages d’escalier, lieux d’échange entre dealers et clients, avaient été murées. Un temps, la destruction des bâtiments avait même été envisagée.

Publicité
Pour rassurer les locataires, l’Opac a aussi installé des caméras de surveillance et effectué d’importants travaux dans les bâtiments. "Nous sommes absolument déterminés à ce qu'ils ne remettent plus les pieds dans nos cages d'escalier. Nous mettrons tout en oeuvre pour cela", a expliqué la direction de l'Opac à France 3 Hauts-de-France. Pour le moment, une seule famille évacuée a accepté de revenir dans le Clos des Roses.

En vidéo sur le même thème : Pourquoi l'OPAC va murer trois cages d'escalier à Compiègne dans l'Oise