D’après Le Parisien, le gouvernement envisage de durcir le ton sur le système de malus écologique pour les voitures. Planet fait le point.

Quand écologie rime avec économie. Le Parisien, se fait l’écho d’une piste envisagée par le gouvernement et qui concernerait les voitures neuves. Le quotidien explique que l’éxécutif songerait à  s’attaquer au système de malus mis en place depuis presque dix ans.

A lire aussiAvec #allomichel, ils dénoncent les voitures de police mal garées

A chaque achat d’un véhicule neuf, l’automobiliste paye une taxe si le seuil d’émission de CO2 dépasse les 127g/km parcouru. Le montant de base est de 50 euros mais il peut aller jusqu’à 10.000 euros pour un taux d’émission égal ou supérieur à 191g de CO2 par kilomètre.

C’est ce seuil de 127g, qu’Edouard Philippe et son gouvernement envisagent d’abaisser à 122g. En outre, pour ceux qui conduisent avec une voiture neuve émettant entre 95g et 122g/km, un nouveau malus pourrait être mis en place.

Les clarifications du gouvernement

Publicité
Le ministère de l’Ecologie s’est refusé à confirmer, mais Nicolas Hulot a indiqué à l'AFP que des annonces seront faites le mois prochain sur le sujet. Le monsieur vert du gouvernement qui s’est fixé comme objectif zéro véhicule Diesel ou Essence d’ici 2040, a en outre précisé que les chiffres avancés par Le Parisien n'étaient pas corrects.Le ministère a également ajouté que l’Etat ne verra pas la trace de ce qui pourrait rapporter quelques centaines de millions d’euros et explique que le malus sera reversé sous forme d’aides au ménage pour permettre l’acquisition de véhicules plus propres. 

Vidéo sur le même thème: Santé et environnement: faut-il toujours taxer ?