En quelques jours, la campagne #NotInMyName (pas en mon nom) lancée depuis le Royaume-Uni sur les réseaux sociaux est devenue un phénomène viral. Les musulmans du monde se sont emparés de ces mots clés pour dénoncer Daesh et ses actions.

La révolution des musulmans contre les djihadistes

#NotInMyName. Ces quatre mots clés collés à un dièse signifiant "pas en mon nom" sont récemment devenus synonymes de révolution sur les réseaux sociaux pour bon nombre de musulmans. Et pour cause, ces derniers souhaitent rétablir la vérité sur leur culte et rappeler que pratiquer l'Islam ne fait pas d'eux de violents terroristes à l'image de ce que peut renvoyer l'Etat Islamique (EI ou Daesh).

Tout est parti d'une campagne initiée par la fondation britannique Active Change. Cette dernière lutte au quotidien contre l'extrémisme et a choisi de donner la parole aux pratiquants, notamment aux plus jeunes, afin qu'ils expriment leur point de vue sur l'EI. Et au travers d'une vidéo visionnable sur YouTube, ces derniers dénoncent ce "faux Islam", qui fait du tort à tous les musulmans et derrière lequel se cache le groupe terroriste. "Les jeunes musulmans sont en colère de voir ces criminels qui utilisent les réseaux sociaux pour radicaliser les jeunes et diffuser leurs discours violents au nom de l'islam", a par ailleurs confié le président de l'association au Huffington Post.