Déjà soupçonné d'avoir tué la jeune Maëlys et inculpé pour l'assassinat de militaire Arthur Noyer, Nordahl Lelandais se retrouve, une fois de plus, au coeur de nouvelles suspicions. Il pourrait avoir croisé le chemin d'un homme disparu en 2011. 

Il y 6 ans, Nordahl Lelandais poste une annonce à Menton dans les Alpes-Maritimes pour le moins étrange et énigmatique. Une annonce de « couchsurfing » plus précisément qui consiste à proposer à un touriste de passage de dormir sur son canapé ou dans une chambre d'ami pour le plaisir de lui rendre service et de faire de nouvelles rencontres. Si le procédé est bien connu, le problème tient au fait que l'annonce a été postée sous le pseudonyme "Tyron 973", (soit le nom de l'un des chiens de Nordhal Lelandais) et que, la même année, un Chambérien de 45 ans répondant au nom d'Ahmed Hamadou n'a plus jamais donné signe de vie. Ce, alors qu'il était venu passé quelques jours au Fort de Tamié en Savoie à l'occasion d'un festival de musique électro.

Deux soeurs dans l'attente

Il n'en fallait pas moins aux soeurs d'Ahmed Hamadou (qui, elles, résident dans le département des Alpes-Maritimes) pour s'interroger. Se pourrait-il que Nordahl Lelandais ait également un lien avec la disparition de leur frère ? Pour l'heure, ces dernières attendent, avec angoisse, les développements de l'enquête. Laquelle pourrait donc bien être relancée compte tenu des nombreuses investigations en cours menées sur le suspect.

Mais la police et la gendarmerie tiennent à le préciser : "Hormis cette énigmatique annonce et quelques photos prises sur la Côte d’Azur, Nordahl Lelandais n’a laissé aucune trace de son passage dans les Alpes-Maritimes", ont-elles déclaré dans Nice Matin.

Aucun signe de vie depuis 2011

Publicité
Voilà 6 ans maintenant que les soeurs d'Ahmed Hamadou sont sans nouvelle de ce dernier. Cette nuit de 2011, il avait quitté à pied le festival, objet de son déplacement, vers cinq heures du matin. Il n'a, depuis, plus jamais donné signe de vie. Or ce festival électro s'avère, de toute évidence, un terrain propice aux disparitions. C'est également là en 2010, à l'occasion du même festival, qu'une autre disparition s'était produite. Jean-Christophe Morin avait lui aussi manqué à l'appel le lendemain pour ne jamais revenir. Autant de nouvelles obscures affaires que pourraient exploiter les enquêteurs...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Menton, Chambéry
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité