Un supermarché de Tourcoing a licencié l’une de ses employées pour "faute grave". On l'accuse notamment d'avoir fait perdre 85 centimes au supermarché.

"Je suis prête à aller aux Prud’Hommes". Cette caissière tourquennoise souhaite attaquer le Auchan City où elle travaillait pour l'avoir licenciée le 28 juillet dernier. Selon la direction, elle aurait agi "de connivence" avec une cliente pour dérober… deux paquets de pâtes et une boîte de sauce tomate.

Le samedi 9 juillet, la caissière de 41 ans était chargée de la surveillance des caisses automatiques, rapporte La Voix du Nord. Lorsqu’une femme s’est présentée à elle pour soustraire deux paquets de pâtes de ses achats, elle s’est exécutée. Miais pendant que l'employée procédait à l'opération, la cliente a discrètement glissé, au milieu des denrées déjà payées, une boîte de tomate qu’elle n’avait pas scannée. Sa valeur ? 85 centimes.

À lire aussi –Carrefour : une caissière détourne 55 000 € grâce à des clients imaginaires

Trahison ou omission ?

Le lundi suivant, la caissière a été conduite dans le bureau du chef de service qui l’a accusée d’avoir offert une réduction à la cliente pour ses pâtes, et d’avoir fermé les yeux pendant le vol de la boîte de tomate. Elle a ensuiite été convoquée le 22 juillet pour un entretien destiné à l’avertir de son renvoi. Bouleversée, elle a été mise en arrêt maladie et ne s'y est pas rendue.

Publicité
L'employée a finalement reçu sa lettre de licenciement le 28. Le délégué syndical du personnel, interrogé par La Voix du Nord, affirme : "Elle a le sentiment d’avoir été licenciée pour 85 centimes". La direction campe sur ses positions, certaine de la culpabilité de son ancienne salariée. Selon son porte-parole, elle a trahi leur confiance, et "à partir du moment où cette confiance est bannie, le contrat est rompu".

Vidéo sur le même thème – Une caissière met un vent à un voleur