Le 10 mars, un enfant de sept ans s'est rendu à son école de Bruay-sur-l'Escaut (Nord) avec une arme de poing. Le père était jugé ce jeudi.

Ce mardi, un élève de sept an est venu à l'école avec une arme à feu. Croyant qu'il s'agissait d'une arme factice, le personnel de l'école Léo-Lagrange a finalement découvert qu'elle était bel et bien réelle. Selon l'AFP, le pistolet était en état de fonctionnement, mais heureusement pas chargé. L'enfant n'a menacé personne avec.

Un 6.35 dans le cartable

L'arme avec laquelle déambulait l'enfant dans la cour de récré était en réalité un pistolet automatique de type 6.35. Légèrement rouillée, elle était cependant en état de fonctionnement, selon un source policière. Si elle n'était pas chargée et que l'élève n' aucunement menacé ses camarades, c'est vers le père de celui-ci que les yeux se sont tournés. En effet, âgé seulement de sept ans, l'enfant est tout simplement "tombé dessus", précise la même source.

Un père condamné 28 fois

Publicité
Après avoir été placé en garde à vue pour détention d'une arme de catégorie B et mise en danger de la vie d'autrui, "le père de l'enfant a été convoqué et a reconnu qu'il avait acheté cette arme à une connaissance". Il "l'avait déposée sans précaution à un endroit dans la maison". Face à tant de négligence, l'enfant et son frère avaient trouvé le pistolet dans un tiroir de la salle de bain avant que l'un d'eux ne décide de la montrer à ses camarades de classe. Le parquet de Valenciennes a précisé que l'adulte, qui élève seul ses deux garçons, avait été condamné à 28 reprises par le passé. Déjà suivis par un juge pour enfants, les garçons ont été placés, le juge estimant "qu'ils étaient en danger". Le père était jugé ce jeudi au tribunal correctionnel de Valenciennes. Il a été condamné à 18 mois de prison ferme. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité