Vendredi, les médias britanniques affirmaient qu’il y avait une pénurie de baguettes pendant l’été dans la capitale française. Le Figaro a démenti ce mercredi ces allégations. 

La rumeur est née suite à une décision du gouvernement français. Il y a quelques mois, celui-ci a décidé de faire tomber une obligation datant de 1790, dans le cadre de la loi relative à la simplification de la vie des entreprises. Depuis, les boulangers français ne sont plus obligés de déclarer leurs congés à la préfecture. Auparavant, un système de garde offrait un service minimum aux clients, à l’instar du régime des pharmaciens.

Nos voisins britanniques ont alors affirmé que Paris manquait de pain durant la période estivale. Un journaliste du Telegraph a même déclaré avec nostalgie le risque de "ne bientôt plus voir l'image familière du Français marchant dans la rue avec sa baguette sous le bras, remplacée par des habitants en colère face à leur boulangerie fermée".

Il y a surtout une pénurie de clients

Selon Dominique Anract, le président de la Chambre professionnelle des artisans boulangers-pâtissiers de Paris, interrogé par le Figaro, le problème est tout autre. Depuis quelques années, la consommation de pain a baissé en France. "On a surtout une pénurie de clients en août, c'est un problème majeur. Le mois de juillet est déjà calme mais le constat est visible", assure-t-il.

Publicité
D’après lui, si la législation a changé, c’est parce que les boulangeries de la capitale, et en particulier celles des grands groupes, ne ferment plus. Jean-Louis Mack, membre de la Confédération nationale de la boulangerie, n’est pas inquiet non plus : "Le risque de pénurie est assez faible, les artisans sont responsables et ne peuvent se permettre de perdre de la clientèle", affirme-t-il.

Vidéo sur le même thème : Le pain et les Français, une éternelle histoire d’amour 

mots-clés : Pain, Paris
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité