Un site proche de l’extrême droite a relayé une fausse information provenant d’un site parodique belge indiquant que le Premier ministre offrirait des maisons aux migrants à Roubaix (Nord).

Le site "La gauche m’a tuer", crée par Mike Borowsky – ancien "jeune populaire" de l’UMP passé à l’extrême droite, selon Le Monde – fait actuellement circuler une fausse information sur Internet accompagnée d’un faux tweet de Manuel Valls.

Dans ce message, le Premier ministre aurait offert aux migrants des "maisons à 1 euro" que la mairie de Roubaix (Nord) veut mettre en vente.

Une vraie information derrière la fausse…

Il s’agit en fait d’un canular venant du site parodique belge Nordpresse.be qui surfait sur une véritable information : en juillet dernier, la ville de Roubaix, pour rénover certains quartiers, proposait de vendre certaines des maisons inhabitées pour 1 euro symbolique.

A lire aussi – Accueillir uniquement les migrants chrétiens : le maire de Roanne maintient sa position

Mais le canular a été repris très sérieusement par le site "La gauche m’a tuer" qui se décrit comme "Le 1er média de droite". "On aide l’autre au détriment des siens, ainsi M. Valls a trouvé l’idée permettant d’accueillir 1 000 nouveaux gêneurs de plus sur notre seul, à Roubaix plus exactement.", écrit le rédacteur en chef du site.

La mairie a reçu plusieurs appels depuis quinze jours

Publicité
Du côté de la mairie de Roubaix, on reconnaît avoir eu plusieurs appels à ce sujet depuis une quinzaine de jours. La mairie a donc demandé au site d’enlever cette fausse information, en vain ; elle se réserve le droit de porter plainte dans les jours à venir. "Il y a une crainte de mettre le doigt publiquement là-dessus, explique la ville. On est donc vigilant. D’autant qu’on est sur des sujets graves. On n’aime pas porter plainte, mais si ça va trop loin, on se réserve le droit de le faire.", indique à La Voix du Nord Jérôme Dumont, le directeur de la communication de la Ville de Roubaix.

Vidéo sur le même thème : L'accueil de famille de migrants divise un village des Hautes-Alpes