Après que des requins ont été aperçus il y a quelques jours près des plages espagnoles et françaises, la psychose pourrait vite s’installer. Pourtant, il n’y a pas d’inquiétude à avoir.

Baigneurs des plages méditerranéennes, les requins ne viendront pas vous manger cet été. Certes la présence de trois requins bleus a été signalée il y a une semaine près des plages du nord de l’Espagne, non loin de Barcelone. De même, un squale a également été aperçu ce lundi près de la plage de Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales). Toutefois, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, nous a expliqué la spécialiste des requins de l’Aquarium de la Rochelle (Charente-Maritime) Valérie Cotrel.

A lire aussi : attaque de requin à la Réunion : "un événement exceptionnel"

Une cinquantaine d’espèce recensées en Méditerranée

Tout d’abord, il existe plus de 500 espèces de requins dans les océans. La mer Méditerranée en compte une cinquantaine. "On y trouve entre autre des requins peau bleue, des requins-renards, des requins-pèlerins et même des requins blancs", détaille la scientifique. "D’ailleurs, le plus imposant des grands blancs a été capturé à Malte, en 1987. Il mesurait plus de 6 mètres", a ajouté l’experte.

Les requins ne chassent pas les hommes

S’il y a bien de nombreux requins dans les eaux méditerranéennes des côtes françaises, aucune attaque mortelle n’y a été recensée. En effet, ces animaux apprécient les eaux fraiches, "la côte les intéresse donc peu". "Et même s’il peut arriver que quelques requins s’aventurent près des rivages, c’est pour se reproduire ou encore pour manger (des poissons NDLR). Ils ne représentent pas de réels risques pour les baigneurs", a précisé la spécialiste. En effet, les squales chassent des proies bien déterminées qui ne ressemblent pas à l’homme.

A lire aussi : les plus beaux aquariums du monde

Les fois où des attaques ont été constatées (notamment à La Réunion ou en Australie), c’est généralement parce que "le requin a confondu un surfeur sur une planche avec une tortue". Après "une morsure dite ‘d’investigation’ ", l’animal réalise qu’il s’est trompé et s’en va. "Les surfeurs ne meurent donc pas dévorés mais des conséquences de la morsure", a expliqué Valérie Cotrel à Planet.fr.

Le peau bleue ne devrait dévorer personne cet été

Publicité
L’espèce de requin qui a été aperçu près de nos côtes, le peau bleue, "mesure environ 2m et se nourrit essentiellement de poissons et de seiches", a détaillé la spécialiste. Il est donc très peu probable que celui-ci confonde un être humain avec sa proie. Eviter de regarder Les Dents de la Mer avant d’aller à la plage reste visiblement la meilleure mesure de protection pour les baigneurs méditerranéens.

> Vidéo sur le même thème : alerte aux requins en Espagne