Employée dans un bureau de tabac, une Niortaise de 45 ans a volé près de 3 000 tickets de jeux à gratter entre juillet 2013 et septembre 2014. Un préjudice estimé à plus de 47 000 euros.

L’appât du gain n’a aucune limite. Une femme de 45 ans, employée dans un bar-tabac du centre-ville de Niort (Deux-Sèvres), a récemment été entendue par la police locale. Elle est en effet soupçonnée d’avoir dérobé, en un an de temps, 2 900 tickets de jeux à gratter à son patron, pour une valeur de 47 236 euros, comme le souligne 20 minutes.

À lire aussi - États-Unis : il reçoit un jeu à gratter et empoche... 7 millions de dollars

Son employeur a commencé à soupçonner la quadragénaire au moment du bilan comptable. L’homme remarque alors un trou significatif dans les caisses, et décide de porter plainte contre son employée. Convoquée une première fois au commissariat, cette dernière nie les faits. Mais en consultant ses comptes, les enquêteurs découvrent plusieurs versements en espèces pour un montant de… 20 000 euros.

Elle validait les gains chez un autre buraliste

Publicité
Une somme mirobolante, remportée au grattage. Convoquée à nouveau, lundi 22 juin, l’employée a confié avoir volé une dizaine de tickets par jour depuis sa prise de fonction, en juillet 2013. Elle validait ensuite les tickets gagnants chez un autre buraliste et versait l’argent sur son propre compte.

Inconnue des services de police, la quadragénaire sera convoquée pour une audience de plaider-coupable, le 7 octobre prochain.

Vidéo sur le même thème - Les Français, toujours aussi friands des jeux d'argent