Un arrêté municipal limite l’accès des personnes non accompagnées aux arènes de Nîmes, révèle ce jeudi Midi Libre. L'objectif serait d'endiguer la vague de suicides qui y sévit depuis plusieurs mois.

A Nîmes, un arrêté municipal publié la semaine dernière interdit l’accès aux arènes à toute personne seule. Cette mesure, provisoire, est la seule solution trouvée par la Mairie pour éviter que des individus ne se suicident en sautant des 37 mètres de l’édifice. "Depuis le 25 septembre, nous avons eu trois suicides et deux tentatives dont la dernière, une jeune Arlésienne de 22 ans, est devenue, depuis, paraplégique. Les victimes ont en général entre 20 et 30 ans", explique Richard Tibérino, adjoint à la sécurité à la municipalité de Nîmes. Outre les arènes de Nîmes, la Tour Magne fait aussi l’objet de cette restriction.

Publicité
De plus en plus de suicideLes autorités de le ville ont eu la mauvaise surprise de constater que le nombre de suicides avait considèrablement augmenté ces dernières années: en moyenne 50 tentatives par an d’après Richard Tibérino. "On ne pouvait rien faire d’autre. Même pas imaginer poser des filets, les monuments étant classés. Nous avons pris cette décision à l’issue d’une réunion technique. Nous avons été interpellés par de nombreux habitants qui arrêtaient les élus dans la rue en demandant des mesures", a-t-il déclaré à Midi Libre. Classées “monument historique”, les arènes de Nîmes accueillent près de 400 000 visiteurs par an.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité