Mercredi soir sur le plateau de la nouvelle émission d’Alessandra Sublet, l’humoriste a déclaré avoir entretenu une liaison amoureuse de plusieurs mois avec l’ancienne Première dame. Une prétendue révélation qui a enflammé les réseaux sociaux.

Valérie Trierweiler et Nicolas Bedos. Nicolas Bedos et Valérie Trierweiler. L’association de ces deux noms pour former un couple semble difficile à imaginer. Et pourtant, à en croire les révélations faites par Nicolas Bedos mercredi soir, elle a bel et bien eu lieu. Invité de "Un soir à la Tour Eiffel", la nouvelle émission d’Alessandra Sublet sur France 2, l’humoriste a assuré avoir entretenu une liaison amoureuse de plusieurs mois avec l’ancienne Première dame et ce, alors qu’elle était encore en couple avec François Hollande (voir la vidéo ci-dessus).

Une réponse à Merci pour ce moment ?Et alors que l’animatrice a expliqué que toute cette histoire était racontée dans un roman jusqu’ici tenu secret et dont la sortie était prévue dans quelques jours,  Nicolas Bedos a de son côté confirmé ces précisions et même été plus loin encore. Il a en effet expliqué que son livre Les serments déchirés était comme une réponse à celui de Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment et qu’il regrettait de n’avoir pas été mentionné dans l’ouvrage écrit par l’ex-compagne de François Hollande. Et celui-ci d’ajouter que l’écriture de son propre livre lui aurait permis de "boucler la boucle". Malaise sur le plateau…et sur les réseaux sociaux. Les internautes se demandant si cette histoire n’était pas un peu "trop grosse" pour être vraie. Christine Boutin, l’ancienne présidente du Parti chrétien démocrate a en revanche fait partie de ceux qui y ont cru (Cf. capture ci-dessous).

 A lire aussi – Valérie Trierweiler dévoile (enfin) les raisons qui l’ont poussée à écrire son livre

"Pour répondre à la peopolisation de la politique"Bien vu pour ceux qui en ont douté. En réalité, toute cette histoire de prétendue liaison entre Valérie Trierweiler et Nicolas Bedos n’était qu’un canular. L’humoriste l’a d’ailleurs admis à la fin de l’émission. "C’est une grosse connerie", a-t-il d’abord lâché avant d’expliquer : "Je me suis permis de te soumettre ce texte Alessandra, car c’était ma façon à moi de répondre à la peopolisation de la politique que certains nous imposent, ce mélange de totale bouillabaisse entre privée et public, entre le glauque et l’intime". Soucieux de dissiper tout malentendu, il a par ailleurs insisté : "Je n’ai jamais eu de relation avec Valérie Trierweiler, pour une raison très profonde, ce n’est pas mon genre physiquement".

A lire aussi – Quand Nicolas Bedos s’attaque à Dieudonné

Publicité
Valérie Trierweiler a démenti ce canularDes explications qui n’ont pas suffi à calmer les internautes, lesquels n’ont pas manqué de critiquer cette initiative, notamment sur Twitter (Cf. capture ci-dessous). Valérie Trierweiler n’a, quant à elle, pas attendu la fin de l’émission pour démentir. Contactée par Le Parisien, elle a entièrement réfuté les prétendues révélations de Nicolas Bedos.