Un drapeau nazi a semé un vent de panique lorsqu'il a flotté lundi sur la façade du palais de la préfecture des Alpes-Maritimes à Nice. Il sera de nouveau affiché ce mardi. 

Non, ce n’est pas une (mauvaise) blague : un immense drapeau nazi va flotter sur la façade du palais de la préfecture des Alpes-Maritimes à Nice ce mardi. La raison ? Le bâtiment sert de décor à une adaptation cinématographique du livre Un sac de billes de Joseh Joffo, dans lequel l'auteur raconte la fuite de deux enfants juifs à travers la France durant la Seconde Guerre mondiale.

Le drapeau a déjà été exposé lundi matin. Ignorants qu’un film allait être tourné, les passants s'en sont pris aux deux hommes qui déroulaient le drapeau depuis le toit du palais. "Les gens ne savaient pas s'il s'agissait d'un canular, d'un tournage de film, d'une provocation... Alors, dès l'apparition sur le toit des deux hommes chargés de dérouler le drapeau, la foule s'est mise à crier sur eux. En plein marché des antiquaires, la scène a évidemment suscité beaucoup d'émotion", a témoigné un promeneur au journal Nice-Matin.

Ce tournage "participe au devoir de mémoire"

Un touriste américain en a profité, lui, pour immortaliser le moment. Son cliché a ensuite été envoyé au quotidien.

 

Publicité
Afin que la même scène de panique ne se répète pas, la préfecture a mis en ligne un communiqué. "Aussi, un drapeau nazi, symbole d'une période de souffrance et d'oppression, a été déployé brièvement aujourd'hui et le sera de nouveau demain, 29 septembre 2015, jour de tournage, reconstituant ainsi ce qu'il s'est passé à Nice sous l'Occupation", détaille-il, rappelant que ce tournage "participe au devoir de mémoire". En effet, dans le film, le palais préfectoral prendra la place de "l'Hôtel Excelsior", un bâtiment réquisitionné en 1943 par le chef du commando SS à Nice afin d'en faire le quartier général de la section anti-juive

En vidéo sur le même thème - L'attaque en règle de Christian Estrosi contre Marion Maréchal-Le Pen

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité