Depuis le début de la semaine, la neige a investi le ciel (mais surtout le sol !) d’une vingtaine de départements. Pour éviter les glissades intempestives, les services publics misent sur le salage des routes et des chaussées. Mais est-ce vraiment efficace ? 

A chaque fois que la neige refait son apparition, les services publics sont sur le pied de grue. Leur objectif ? Saler le sol au maximum afin de perforer la neige et la glace et permettre aux automobilistes et aux piétons de se déplacer en toute sécurité. Seulement voilà, si l’idée semble parfaitement louable de prime abord, elle n’est efficace que sous certaines conditions.

De la discipline avant tout

Visiblement, les spécialistes s’accordent sur le fait que saler le sol à titre préventif ou curatif ne se révèle efficace que si et seulement si les automobilistes suivent scrupuleusement les lignes tracées par le camion de déneigement, indique Challenge. C’est, en effet, le passage des véhicules qui permet au sel de se disperser et qui lui donne la possibilité de se dissoudre et de se mêler à la glace. En lui-même, le sel ne fait donc pas fondre la neige. Aussi, si vous êtes à pied, le fait de vous déplacer sur un sol glacé/ enneigé recouvert de sel ne vous empêchera pas de vous retrouver la tête dans la neige, voire pire si le sel en question n’est pas mélangé à la glace.

D’où le fait que, bien souvent, les autorités s’attellent à effectuer un salage des routes et des sols à titre préventif. Histoire d’empêcher l'eau de pluie de geler.

 

Et le sable dans tout cela ?

Selon Frédéric Michel, chef de département viabilité réseau Est de la SANEF, interrogé par Challenge, mieux vaut miser sur le sel plutôt que sur le sable. Pourquoi ? Parce que "le sable n'est efficace que sur la neige durcie, au contraire du sel. Par ailleurs, le sable comble les anfractuosités du revêtement de la chaussée et diminue fortement son taux d'adhérence".

Publicité
Sable sur neige durcie, sel si automobilistes et piétons jouent la carte de la discipline… Vous l’aurez compris, le sel comme le sable ne sont pas la panacée dès lors que la neige et la glace investissent le sol. Sans compter, martèlent les associations de protection de l'environnement, que les résidus de sel génèrent des risques de destruction de la faune et de la flore. La discipline des automobilistes reste donc la solution la plus efficace pour éviter les dérapages. A savoir : rouler derrière la déneigeuse les uns après les autres.

En vidéo - Épisode neigeux, une pagaille typiquement française ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité