Une femme de 34 ans est soupçonnée d’avoir étranglée sa mère dimanche à Nantes. Elle a été placée en garde à vue lundi par la police.

Une relation mère fille dont la dernière page de l’histoire s’est achèvée sur un drame. Une femme de 34 ans a été mise en examen et écrouée mardi à Nantes, après avoir été placée en garde à vue 48 heures. Celle-ci est soupçonnée d’avoir étranglé sa propre mère. C’est d'ailleurs elle qui a appelé les secours afin de leur signaler la détresse respiratoire de la victime. Mais lorsque les secouristes du SAMU sont entrés dans l’appartement, ils se sont vus impuissants face au corps sans vie de la femme de 62 ans.

Elle l’aurait étranglée elle-mêmeAu lendemain de la mort de la victime, les médecins légistes ont découvert que son décès était dû à un étranglement. La mère portait par ailleurs des bleus au corps.

Publicité
La victime était une réfugiée de guerreLa victime était, d’après le site Ouest France, originaire de Bosnie. Elle avait fui la guerre des Balkans et s’était ensuite installée en France. Elle vivait seule avec sa fille à Nantes. Cette dernière a été mise en examen pour "homicide volontaire sur ascendant".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :