Quatre adolescentes ont agressé une jeune femme atteinte d’un handicap léger mercredi 10 septembre. La vidéo de l’agression qui s’est déroulée à Nancy a fait le tour du web et a enflammé les réseaux sociaux.

Ça devait être un après-midi banal pour cette jeune femme âgée de 20 ans dans un parc de Nancy le 10 septembre dernier. C’était sans compter sur l’agression qu’elle a subie, menée par au moins quatre adolescentes âgées de 15 à 18 ans.

La victime, atteinte d'un léger handicap, a d'abord été abordée et prise à partie par une fille du groupe, laquelle l'a accusée de l'avoir regardée "de travers". S'en sont suivies des gifles, des intimidations et des humiliations. Pendant ce temps-là, d'autres jeunes filles de la bande filmaient tout. La vidéo a ensuite été diffusée sur Facebook. Publiée dès vendredi sur la page d’un groupe intitulé "Soutien à la jeune fille agressée injustement par (…) ", cette séquence de 2’40’’ a rapidement atteint les 11000 partages avant d’être enfin retirée des réseaux sociaux. 

Ce même jour, une plainte a été déposée par la victime relate l’Est Républicain. Trois suspectes ont été mises en garde-à-vue, rapidement rejointes le lendemain par une quatrième comparse présumée. Inculpées pour violences volontaires, commises en réunion avec captation et diffusion d’images à l’insu de la victime, les quatre jeunes filles encourent une peine pouvant atteindre les 5 ans d’emprisonnement et plusieurs milliers d’euros de dédommagements.

À lire aussi - Deux ados arrêtés pour avoir agressé un handicapé et posté la vidéo sur Facebook

Le internautes ne décolèrent pas

Publicité
Pourtant restée peu de temps sur Facebook, la vidéo de l'agression a malgrè tout touché un grand nombre d'internautes. Très vite, ces derniers se sont manifestés pour critiquer et même insulter les auteurs de l'agression. Le nom de la principale suspect, ainsi que son adresse et son numéro de téléphone ont commencé à circuler sur la toile. "Il faut se méfier de tout ce qui buzze sur le Net", a de son côté prévenu Thomas Pison, le procureur de la République de Nancy, appelant à l'apaisement, ainsi que le rapporte Le Parisien.

 

 

Vidéo sur le même thème - Lynchage à Nancy : comment une adolescente devient l'une des plus détestées de France