Les Grandes gueules de RMC viennent de se faire rappeler à l’ordre par le CSA. Les propos tenus la semaine dernière sur Nafissatou Diallo n’ont pas été du goût de l’institution qui vient de mettre la radio en demeure.

Nafissatou Diallo ou le « conte de fée » d’une « mocheté ». Dans l’émission des Grandes gueules du 21 janvier dernier, les chroniqueurs n’y étaient pas allés de main morte avec l’ancienne femme de chambre du Sofitel, laissant entendre que sa rencontre avec DSK était peut-être finalement ce qui lui était arrivé de mieux, eu égard à la coquette somme d’argent qu’elle a touché pour mettre fin au procès. « Je me demande, c’est horrible à dire, si c’est pas ce qui lui est arrivé de mieux. » « C’est un tromblon. Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million, c’est quand même extraordinaire cette histoire. » Sophie de Montron et Franck Tanguy s’étaient renvoyé la balle pendant une bonne heure, égratignant Nafissatou Diallo sans trop s’émouvoir de son sort.

Publicité
Face aux réactions qui se sont succédées sur les réseaux sociaux, Franck Tanguy s’était timidement excusé. « J'ai dit une beauferie, je suis allé trop loin » a-t-il déclaré quelques jours plus tard. Mais la petite plaisanterie, qui n’a pas échappée au CSA, n’était pas du goût du gendarme des médias. La Commission supérieure de l’audiovisuel en en effet qualifié les propos tenus à l’antenne de « injurieux, misogynes, attentatoires à la dignité de la personne  et à connotation raciste ». Elle vient de mettre RMC en demeure.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité