Des tags racistes et une tête de porc ont été découverts dimanche sur le chantier de la mosquée de Coulommiers en Seine-et-Marne.

Le chantier d’une mosquée vandalisé. Des sources concordantes ont annoncé que le chantier du futur lieu de culte musulman de Coulommiers (Seine-et-Marne) a été victime de personnes malintentionnées au cours du week-end dernier. «A l’intérieur du chantier, on a retrouvé une tête de porc et des tags nazis», a en effet indiqué Abdallah Zekri, le président de l’observatoire de l’islamophobie au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM). Celui-ci a également exprimé son profond "sentiment d’écœurement et de dégoût face à ces gens qui continuent de profaner des lieux de culte".

Le maire de la ville "condamne très fermement ces actes qui sont inadmissibles"Le procureur adjoint de Meaux, André Ribes et le maire UMP de la ville, Franck Riester se sont, quant à eux, rendus sur le chantier dès dimanche."Je condamne très fermement ces actes qui sont inadmissibles", a ainsi déclaré l’édile avant d’ajouter :"il faut viser à apaiser les tensions et à respecter chaque citoyen quelle que soit sa religion". Franck Riester a poursuivi en expliquant que"les musulmans pratiquaient dans des conditions indignes, dans une salle des anciens abattoirs de la ville. On leur loue un terrain pour qu’ils construisent une salle". Et de préciser que la mosquée "en construction" devrait être achevée "dans quelques mois".

Publicité
Il y a deux mois, deux croix gammées et des slogans extrémistes avaient été tagués sur une mosquée d’Ozoir-la-Ferrière, dans le même département.  "Chaque fois c’est le même problème, c’est l’islam qui dérang", a déploré Abdallah Zekri."Tant que ces gens ne sont pas condamnés à de lourdes peines, ça continuer", a-t-il prévenu. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité