En colère face à la pression fiscale, une centaine de producteurs de légume ont mis le feu dans la nuit de vendredi à samedi au centre des impôts de Morlaix, et à la Mutualité Sociale Agricole de la ville. Les détails avec Planet.fr.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des producteurs de légumes breton se sont attaqués au centre des impôts de Morlaix et au bâtiment de la Mutualité Sociale Agricole à l'aide d'une centaine de tracteurs et de remorques.

François Hamon, le maire PS de la ville, est arrivé sur les lieux aux alentours de 1h30 du matin, et a déclaré que les producteurs de légumes ont "tout saccagé à l'intérieur". Après avoir déposé leur cargaison de légumes invendus, ils auraient mis le feu en brûlant des palettes et des pneus.

Le maire a précisé que "le bâtiment [de la Mutualité Sociale Agricole] est détruit, la charpente à l'intérieur s'affaisse [...] C'est le signe d'une grande détresse pour en arriver là. Quelque part, ça fait peur".

"Rien ne justifie le recours à des méthodes violentes"Les producteurs de légumes se sont ensuite attaqué au centre des impôts, où ils ont à nouveau déposé des légumes, ainsi que du fumier, avant de mettre le feu au bâtiment. Selon l'AFP, l'une des extrémités du bâtiment est totalement détruite. Enfin, les producteurs ont fini par déposé des tonnes de légumes sur la route nationale entre Brest et Morlaix.

Manuel Valls, dans un communiqué, a condamné "les saccages et destructions par incendie cette nuit à Morlaix de deux bâtiments affectés au service public, dont celui de la Mutualité Sociale Agricole, entièrement détruit alors qu'il n'avait que deux ans. Il est particulièrement choquant que les sapeurs-pompiers aient été empêchés d'accomplir leur mission. Des poursuites judiciaires seront engagées contre les auteurs de ces actes".

Il continue : "Alors que les pouvoirs publics ont déjà pris des mesures pour soutenir les filières agricoles, rien ne justifie le recours à des méthodes violentes, qui ne résolvent rien et qui pèsent en premier lieu sur les contribuables et les assurés sociaux".

Publicité
Pour conclure, Manuel Valls rappelle que "seule la poursuite du dialogue engagé par Stéphane Le Foll [ministre de l'Agriculture] avec les responsables agricoles nationaux et locaux permettra de répondre aux difficultés que rencontrent les producteurs".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :