Chaque année, le monoxyde de carbonne cause la mort d'une centaine de personnes.

Inodore, le monoxyde de carbone est un gaz domestique très dangereux. Et lundi dernier, il a fait ses premières victimes en région parisienne. Dans le nord est de Paris, un homme a trouvé la mort lundi après-midi nous apprend l’AFP. Selon la police, la victime aurait inhalé le gaz après avoir fait brûler du charbon pour faire chauffer de l’eau pour un thé. Ce n’est donc pas un chauffage défaillant qui est à l’origine du drame. L’épouse de cet homme a quant à elle été "légèrement" intoxiquée.

Lire aussi : Monoxyde de carbone : intoxications en série en Ile-de-France

En revanche en Seine-Saint-Denis, c’est un bien un chauffage défectueux qui a causé l’intoxication de deux familles, à Drancy, lundi soir. En tout, 17 personnes ont été intoxiquées (une famille de six et l’autre de onze personnes). Parmi elles, un père de famille qui a été placé dans le coma puis quatre autres personnes qui ont été hospitalisées à Epinay. Selon une source policière, leur pronostic vital n’est plus engagé.

Publicité
Dans un courrier adressé en décembre, la Préfecture de police de Paris avait mis garde contre les dangers de ce gaz qui se "substitue à l’oxygène dans le sang et provoque des intoxications plus ou moins graves" pouvant aussi entraîner la mort. Dans cette lettre, la PP a livré une série de recommandations afin de prévenir ses intoxications. Chaque année, le monoxyde de carbone cause le décès d'une centaine de personnes a précisé la préfecture.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité