Une adolescente de 14 ans a été poignardée vendredi soir aux alentours de 23 heures à Millau (Aveyron).  Aude est décédée suite aux 17 coups de couteau qu’elle a reçus. Le meurtrier présumé a été hospitalisé d’office dans un service psychiatrique.

© AFP

Aude, âgée de 14 ans, a été poignardée vendredi soir aux alentours de 23 heures à Millau (Aveyron) alors qu’elle était chez une amie. La jeune fille est décédée après avoir reçu 17 coups de couteau. L’auteur de ces coups, qui a été placé dans un service psychiatrique, a séjourné plusieurs fois en hôpital psychiatrique.

Alors qu’elle passait la soirée chez une amie, un homme se serait rendu chez celle-ci après avoir "hurlé" et jeté sa télévision par la fenêtre. Les deux adolescentes l’ont laissé entré dans l’appartement. Les parents de l’amie d’Aude n’étaient pas présents.

Poignardée de 17 coups de couteau

Le déséquilibré a d’abord tenu des propos incohérents. "Il est ensuite allé chercher un couteau dans la cuisine puis il s’en est pris à elle. Il n’y a pas eu de dispute, c’est un acte totalement incompréhensible", a précisé le procureur de la République. 

Son amie, âgée également de 14 ans, a réussi à sortir de l’appartement afin de prévenir les secours. Après avoir été prise en chasse par le meurtrier présumé, elle a réussi à s’échapper. L’agresseur a, quant à lui, été interpellé par une équipe de la brigade anti-criminalité qui patrouillait dans le quartier. Il s’était lui-même poignardé les mains.

"La police a fait aussi vite qu'elle a pu" mais à son arrivée "malheureusement, les coups avaient été portés. La jeune fille est morte dans les minutes qui ont suivi", a expliqué le procureur.

Le meurtrier, âgé de 28 ans, a été placé en garde à vue, durant laquelle il a été hospitalisé. L’homme présente "manifestement des troubles très importants", a-t-il ajouté. C'est "quelqu'un qui est complètement délirant et ce de manière pathologique". Une autopsie sur le corps d’Aude aura lieu ce lundi.

"Notre premier objectif est d’arriver à comprendre ce qui s’est passé vendredi soir et savoir si cet homme est responsable pénalement de ses actes", a déclaré le procureur.

Une marche blanche a eu lieu

Une marche blanche a eu lieu ce dimanche rassemblant plus de 2 500 personnes. Une cellule d’aide médico-psychologique a été mise en place à l’hôpital, notamment pour l’amie d’Aude qui était présente lors du drame.

Publicité
Le jeune déséquilibré, condamné en 2006 à une peine de sursis pour des faits de violence et connu pour être toxicomane, a séjourné plusieurs fois en psychiatrie. Son dernier séjour remonte au début de l’automne.